Par Nadir Kadi
Les services de la wilaya de Khenchela ont fait savoir, hier, qu’une cellule avait été créée en vue du recensement des citoyens et des agriculteurs affectés par les incendies de forêt de Tamza, Bouhmama et Chelia. L’information, rapportée par la cellule de l’information et de la communication de la wilaya, précise en ce sens que les membres de cette commission effectueront des visites sur le terrain dans les zones ravagées par les incendies.
Décision qui intervient suite au déplacement à Khenchela des ministres de l’Intérieur et de l’Agriculture, Kamel Beldjoud et Abdelhamid Hamdani. Les services de la wilaya ajoutent qu’une série de nouvelles mesures sont prises au profit des habitants des régions affectées par les feux, notamment la réalisation de puits collectifs pour l’agriculture de la zone, le raccordement au réseau électrique «dans les plus brefs délais», ou encore, un «projet de réhabilitation et de dévasement du barrage de Foum El Gueiss, situé dans la commune de Kais», et l’élaboration d’une fiche technique «pour étudier et construire le barrage Mellagou dans la localité de Bouhmama». Des mesures qui entreraient dans le cadre du programme d’urgence visant à répondre aux préoccupations des citoyens vivant dans les zones forestières des communes de Tamza, Bouhmama et Chelia.
Quant au reboisement des zones ravagées depuis près d’une semaine par les incendies, le communiqué de la wilaya de Khenchela explique qu’il sera procédé au lancement de la réalisation d’une pépinière par l’Entreprise régionale de génie rural «Safa-Aurès», avec «l’élaboration d’un programme spécial» de reboisement auquel participeront tous les secteurs, acteurs de la société civile, des associations, des comités de quartier et des citoyens. Pour rappel, le premier bilan des derniers incendies de Khenchela chiffre les pertes à 2 500 ha de couvert forestier, en plus de dizaines d’habitations, de vergers et d’oliviers appartenant aux habitants résidant à proximité des forêts de Tamza, de Chelia et de Bouhmama.