Le ministre de l’Agriculture et du Développement rural, Abdelhamid Hamdani, a affirmé hier à Khenchela, que l’indemnisation des arboriculteurs fruitiers affectés par les incendies de forêts de l’été passé a été lancée hier. Présidant le lancement officiel de la campagne nationale de reboisement, dans la commune de Tamza (Khenchela), le ministre a indiqué que l’indemnisation des agriculteurs propriétaires de vergers d’arbres fruitiers, touchés par les feux de forêts qui s’étaient déclarés dans plusieurs wilayas du pays au cours des mois de juillet et août passés, «a été entamée aujourd’hui (hier NDLR) conformément à la décision du président de la République, Abdelmadjid Tebboune, prise durant l’été dernier et relative à l’indemnisation des agriculteurs et des éleveurs affectés par ces incendies». M. Hamdani a souligné que l’indemnisation des arbres fruitiers détruits par les feux de forêts englobera trois (3) millions d’oliviers en plus d’autres espèces d’arbres fruitiers recensés par les commissions d’évaluation des dégâts des wilayas. Le ministre de l’Agriculture et du Développement rural a invité les agriculteurs sinistrés suite aux incendies de forêts dans la commune de Tamza qui n’ont pas été recensés, à ce jour, à se rapprocher de la conservation des forêts et de la direction des services agricoles pour accomplir les procédures administratives préalables à l’opération d’indemnisation. Le ministre a rappelé, en outre, que l’indemnisation des éleveurs, dont les troupeaux et les animaux ont péri durant les incendies, a été lancée 15 jours après la décision du président de la République et se poursuit à travers les wilayas touchées par les incendies. Il a aussi exhorté les citoyens, les acteurs de la société civile et les diverses associations de jeunes et environnementales, activant à travers les wilayas du pays, à se mobiliser au côté des agents forestiers, des éléments de l’Armée nationale populaire en vue de reboiser les forêts incendiées. En réponse à des citoyens ayant évoqué le projet relatif au décret exécutif portant classification de Chélia et Ouled Yakoub (wilaya de Khenchela et Batna) en parc national, examiné lors de la réunion du gouvernement en date du 11 septembre passé, le ministre a assuré qu’il paraîtra «prochainement» dans le Journal Officiel après le parachèvement de toutes les procédures nécessaires en application de la loi 11-02 du 17 février 2011 relative aux aires protégées dans le cadre du développement durable. <