Comme nous l’avions rapporté dans nos précédentes éditions, l’annexe du lycée international Alexandre- Dumas à Annaba, déjà opérationnelle depuis plus d’un mois avec 22 élèves inscrits en CP et en CE1, a été officiellement inaugurée, hier, par M. Christophe Bouchard, directeur de l’Agence pour l’enseignement français à l’Etranger, et M. Ahmed Ayachi, directeur de l’éducation de la wilaya de Annaba.

MM. Thibaut Fourrière, ministre conseiller de l’ambassade de France en Algérie, Patrick Poinsot, consul général de France  à Annaba, et M’Jid El Guerrab, député de la neuvième circonscription des Français établis hors de France, ont assisté à cette inauguration qui constitue un grand pas dans la coopération en matière d’éducation entre les 2 pays.
Cet espace du savoir et de la connaissance reste cependant insuffisant du   fait de son exiguïté, mais aussi du nombre important de demandes d’inscriptions déposées par les nationaux et les expatriés de différentes nationalités. Une demande qu’il faudra bien satisfaire et les responsables de ce projet qui commence à prendre forme avec ce premier jalon ont déjà pensé à la construction d’une école qui sera opérationnelle au plus tard dans 3 ans.
La collaboration étroite entre les 2 pays a permis d’affecter un terrain qui servira d’assiette à cet établissement qui fonctionnera selon le système éducatif français. Ledit terrain, à proximité du Consulat Général de France à Annaba, situé en hauteur et accidenté, fait l’objet d’études techniques pour prendre en charge toutes les contraintes inhérentes à pareille construction.
La nouvelle de l’inauguration de cette école française a fait le tour de Annaba, certains y voient une bonne chose et sont déjà impatients de la voir réalisée et fonctionnelle, d’autres y voient une incursion de la culture française.
Toujours est-il qu’en dehors de ces commentaires, cette école fera le plein dès son ouverture car la plupart des gens y voient plutôt un plus en matière d’éducation et de rayonnement pour la ville des Jujubes et attirera certainement beaucoup de monde