Par Bouzid Chalabi
La période légale d’acquittement de la vignette automobile, qui s’est clôturée le jeudi 29 avril 2021, s’est soldée par la collecte de 4 milliards de dinars contre 1,2 milliards de dinars en 2020, année qui a été marquée par un long confinement et des interdictions de circulation. Une hausse significative selon la Directrice générale des impôts Amel Abdelatif.
Cette dernière, qui s’exprimait hier lors de son passage sur la chaîne Echourouk TV, a par ailleurs rappelé dans ce même registre que l’opération de vente de vignette correspondant à l’année 2018 s’est élevée à hauteur de 12 milliards de dinars du fait de la production des usines de montage qui était encore en activité à cette époque. « Le parc national comptait pas moins de 6 millions de véhicules», a précisé la Directrice générale. Concernant la fiscalité ordinaire, la première responsable de la Direction générale des impôts (DGI) a révélé qu’elle s’est élevée à 642 milliards de dinars, soit en hausse de 8% par rapport à la même période de 2020. Faisant remarquer au passage qu’au cours de l’année écoulée, la collecte des impôts a diminué «en raison de la pandémie du coronavirus Covid-19», a-t-elle expliqué, sans donner de chiffre précis sur le niveau de baisse de collecte des impôts. Par contre, à propos du recouvrement fiscal non perçu par son administration durant l’exercice 2020, Amel Abdelatif a évoqué un montant de 5 milliards de dinars. «Le déficit de recette dû au non-recouvrement fiscal par des opérateurs est appelé à diminuer grâce à la mise en place d’un programme de numérisation et de modernisation du secteur fiscal en Algérie, a-t-elle confié. Quant à la fiscalité pétrolière, elle a indiqué «une baisse de 36% au cours des quatre premiers mois de 2021, pour atteindre 702 milliards Dinars de la taxe pétrolière au cours de la même période de 2020.
Interrogé sur le mouvement de grève des agents de l’administration fiscale et son impact sur le fonctionnement des recettes des impôts, elle dira que «le dialogue entre les deux parties a repris. Nous allons tout mettre en œuvre pour répondre aux doléances de nos agents».
Autre point soulevé, le report de la date limite d’acquittement de la vignette automobile qui était fixé auparavant au 31 mars 2021, Amel Abdelatif a expliqué : «Nous avons estimé que cela était nécessaire de décider une prolongation de la période d’acquittement de la vignette automobile. Du coup, un mois supplémentaire a été accordé aux retardataires. Mieux encore, les recettes des impôts et les bureaux de poste «ont laissé leur porte ouverte spécialement pour eux jusqu’au 29 avril à 16 heures», a conclu la Directrice de la DGI.