L’autorisation d’importation des véhicules de moins de 3 ans est «momentanément gelée», rapporte le journal électronique Algérie1.com, citant le ministre de l’Industrie, Ferhat Ait Ali Braham. Aucun détail n’a été fourni par ce dernier sur cette décision, indique la même source.
Une décision qui n’a cependant aucun effet de surprise, sachant que depuis son introduction par la loi de finances 2020, la mesure donnant de nouveau droit aux particuliers d’importer un véhicule d’occasion n’a jamais été accompagnée sur le terrain de sorte à devenir effective.
Autrement dit, c’est carrément du gel d’une mesure qui n’a jamais été actionnée qu’il s’agit aujourd’hui. Une mesure morte née visiblement.
En janvier dernier, la Direction générale des Douanes a expliqué que l’autorisation d’importation prendra effet seulement «après la spécification de certaines procédures d’application». Celles-ci n’ont visiblement jamais vu le jour, même si, lors du même mois, le ministre du Commerce avait annoncé qu’elles seraient «dans deux mois au plus tard». Entre-temps, le ministre de l’Industrie n’hésitait pas à prendre ses distances du retour des importation des véhicules d’occasion en considérant qu’elles coûteraient plus cher que les véhicules neufs importés par les concessionnaires.R. B.