Le personnel de la santé, au front depuis le mois de mars dernier dans la lutte contre les effets de la pandémie de la Covid-19, compte plus de 11 000 contaminés au coronavirus, selon les chiffres officiels, et perd quotidiennement des vies, endeuillant une corporation déjà fortement malmenée. Face à cette situation, le ministère de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière a adressé une note à tous les directeurs de la santé et de la population (DSP) des wilayas pour faire une évaluation exhaustive de l’impact de la Covid-19 dans le secteur.

Dans ce courrier officiel, il est précisé que les informations demandées dans le cadre de cette évaluation concernent toutes les catégories du personnel de la santé sans exception, exerçant dans le secteur privé ou public. Ces informations, selon une copie de la circulaire parvenue à la rédaction, doivent être envoyées avant le 19 janvier prochain. Afin d’avoir une vision globale de la situation, il est aussi demandé aux DSP d’envoyer un seul fichier par wilaya avec une complétude des données réclamées par la tutelle. Rappelons que depuis le début de la pandémie, les syndicats et les professionnels de la santé n’ont cessé de tirer la sonnette d’alarme pour réclamer un véritable soutien face à la situation de crise sanitaire où ils se sentaient complètement désarmés. Lors de la première vague, les médecins se sont retrouvés face à des malades contaminés par la Covid-19 sans aucune protection mais ils les ont pris en charge par devoir professionnel. Il a fallu quelque temps pour que l’Etat trouve une solution afin de fournir aux personnels de santé les moyens de protection.
Un geste a été également fait par les hautes autorités pour l’octroi d’une prime Covid, comme marque de reconnaissance pour les sacrifices de la corporation. Cette prime qui devait être versée par trimestre et renouvelée jusqu’à la fin de la pandémie, a connu plusieurs dysfonctionnements suscitant la colère et même des sit-in dans plusieurs centres hospitaliers. En outre, depuis des mois, les personnels de santé dans les structures les plus touchées par l’afflux massif de malades atteints de la Covid ont également réclamé un renfort en personnel soignant, afin d’avoir un peu de répit car ils étaient au bout de rouleau.
Les professionnels de la santé réclament également plus de moyens de dépistage au sein de la corporation d’autant plus que des récentes études de l’OMS ont démontré qu’il pouvait être un vecteur de propagation du virus. A travers le lancement officiel de l’évaluation de la situation, les personnels soignants espèrent que ce ne soit pas juste une démarche pour faire des statistiques, mais une première étape pour que les nombreuses demandes en termes de prise en charge psychologique, médicale et financière soient enfin résolues.