Nick Kyrgios n’était pas content. Mais alors vraiment pas. Le tennisman australien s’en est pris aux médias de son pays, qui l’ont accusé d’avoir volontairement laissé filer son match la veille contre son compatriote John Millman. Sauf que Kyrgios l’a emporté et fait savoir son point de vue sur son compte Twitter.
Nick Kyrgios ne laisse décidément personne indifférent. Même quand il gagne. Engagé sur le tournoi floridien de Delray Beach, le fantasque australien a fait des siennes bien malgré lui. Vainqueur de son compatriote John Millman il y a deux jours au premier tour au terme d’un match accroché (6-4, 6-7, 7-6), le 64e joueur mondial a pourtant été accusé par certains médias australiens d’avoir «tanké» ou volontairement laissé filer certains points sans se battre. Et cela n’a pas plu du tout à l’intéressé, qui n’a pas mâché ses mots sur son compte Twitter.
Kyrgios s’en est notamment pris à WWOS qui avait titré dans un premier temps «Kyrgios accusé de sabotage dans sa victoire à Delray Beach». Si le média aussi a changé sa titraille, le joueur, lui ne décolère pas. «C’est trop drôle. Un boxeur qui mettrait ses poings vers le bas durant un combat serait-il accusé de se
saboter ?», s’est-il interrogé, ajoutant d’un emoji son avis sur la question : un homme se frappant le visage de la main.
«J’ai gagné le match, imbéciles, a-t-il poursuivi. Arrêtez de chercher les clics. J’ai bien compris qu’il n’y avait rien d’intéressant à écrire sur le sport australien et que vous deviez écrire vos conneries.» Kyrgios a ensuite partagé un des points du match, un bel enchaînement amorti – lob, en ajoutant comme légende : «Du sabotage par excellence».
Le joueur paie son image et son attitude sur le court, jugée parfois désinvolte, voire nonchalante, et qui lui a coûté de nombreuses critiques au fur et à mesure des années. Aussi talentueux qu’inconstant, Kyrgios n’est toujours pas rabiboché en tout cas avec ses médias nationaux. Lundi soir, il a pourtant dû batailler ferme pour écarter Millman, tête de série numéro 5 du tournoi en un peu plus de 2 heures de jeu.