Dans un communiqué publié ce jeudi sur sa page facebook officielle le ministère de la justice est revenu sur la couverture médiatique, de lundi passé, des funérailles de l’avocat Laifa Ouyahia, frère de l’ancien Premier ministre Ahmed Ouyahia, prévenu autorisé par la justice à assister à l’enterrement. Le ministère de la Justice affirme ne pas assumer la responsabilité des images ayant montré l’ex-Premier ministre dans une posture choquante d’homme affaibli et désemparé. « Personne ne peut nier ce qu’a déclaré le ministre de la communication concernant la responsabilité de l’administration pénitentiaire pour assurer la dignité et les droits des personnes incarcérées mais cette responsabilité commence et s’arrête à la porte de l’établissement pénitentiaire » avant d’ajouter « et c’est sans aucun doute le sens des propos de monsieur le porte-parole officiel du gouvernement qui visiblement a été mal interprétés ». A rappeler que le ministre de la Communication et porte-parole du gouvernement, Amar Belhimer, dans une déclaration à l’APS, hier, avait affirmé que « l’administration pénitentiaire doit garantir à tout détenu le respect de sa dignité et de ses droits contre toute atteinte, y compris médiatique ».

Lire les articles de « Reporters »:

Ammar Belhimer réagit à la couverture des funérailles de l’avocat Laifa Ouyahia : «Indécence morale» !

et

Scandale médiatique des funérailles de Laifa Ouyahia : Belhimer absout le gouvernement et sauve les meubles


Capture écran du communiqué du ministère de la justice publié sur sa page facebook officielle