Des manifestants bloquent le trafic routier, bouchons immenses et désagréments   Des citoyens des communes d’Akbou et de Taskriout ont réclamé dimanche la délibération des listes de bénéficiaires de logement sociaux, a-t-on appris de responsables locaux. Des demandeurs de logement sociaux dans les communes d’Akbou et Taskriout ont obstrué séparément dans la matinée deux axes majeurs du trafic routier de la wilaya de Bejaia, imposant de forts désagréments aux usagers, selon les mêmes sources. A Akbou, les manifestants ont bloqué un carrefour stratégique, à la sortie de la ville, rythmant autant les entrées et sorties vers ou en provenance du sud de la vallée de la Soummam, que celles conduisant à travers la RN 26 vers Bejaia ou inversement en direction de Bouira et Alger. Dès cinq heures du matin, les protestataires ont pris possession des lieux, jonchant la chaussée avec des objets hétéroclites et brûlant quelques pneus. Vers huit heures, un énorme bouchon s’y est constitué, favorisé par l’arrivée massive des personnels des entreprises de la zone industrielle de Taharacht, en route vers leurs lieux de travail respectifs. Les automobilistes se dirigeant vers Bouira n’en ont pas beaucoup pâti, la plupart d’entre eux s’étant déportés depuis la localité de Biziou (Seddouk) voire Takerietz, sur la pénétrante Béjaia-Ahnif, réussissant à éviter de s’empêtrer dans ce goulot, qui a duré jusqu’à 13H00, selon le président de l’APC d’Akbou, Mouloud Salhi, joint par téléphone. Finalement les manifestants ont daigné lever le blocus après trois heures de discussions avec le chef de daïra et le premier édile d’Akbou et au cours de laquelle « beaucoup d’équivoques et de malentendus ont été levés », a confié à l’APS, Mouloud Salhi. Ce même responsable a mis l’accent sur une revendication majeure, celle de la libération de la liste des attributaires et des logements achevés et finis. Contrairement à ce qui a été ébruité « la liste n’est pas finalisée. La commission de logement poursuit toujours son travail et le fait minutieusement, avec l’unique souci de ne laisser sur le bord de la route aucun démunis ou méritant », a-t-il expliqué. A l’Est, dans la région de Darguina et Taskriout, à 50 km de Bejaia, des manifestants ont également procédé à la fermeture de la RN 09 (Bejaia-Sétif) pour des motifs analogues d’attribution de logements sociaux et de libération des listes des bénéficiaires et des logements achevés. Finalement, après de franches discussions sur l’état des choses, les manifestants ont pondéré leur ardeur et levé par eux-mêmes les obstacles semés sur la chaussée. En milieu d’après-midi, toutes les routes ont été rouvertes.