L’idée est simple, redonner une vie « commerciale » aux dattes déclassées, et donc délaissées, en les transformant en sous-produits agroalimentaires et cosmétiques.

Simple, mais tellement efficace qu’elle a valu à son initiateur, Hammou Boussada, le prix The Switchers Fund doté de 15 000 euros ! Lauréat au même titre que cinq autre entrepreneurs méditerranéens, qui ont présenté des projets « écolos », M. Boussada dirige, depuis 2014, une entreprise de transformation de dattes à Ghardaïa. Expert en biotechnologie des plantes, il a voulu moderniser son entreprise familiale en transformant les dattes communes, c’est-à-dire non labellisées, en sirop, vinaigre, pâte et huile cosmétique.
Ce qu’a permis son entreprise Rima Dattes, témoigne M. Hammou, c’est d’ouvrir «la voie à un modèle productif d’économie circulaire au sein de la chaîne des dattes». «Jusqu’à ce jour, la récolte de la datte de Ghardaïa est mal utilisée, puisque 60% des fruits ne sont pas traités du fait qu’ils ne répondent pas aux normes de qualité, et leurs sous-produits sont rarement utilisés. Un jour, nous avons eu l’idée de recouvrir les dattes avec du chocolat. Mais, contrairement à d’autres confiseurs, nous avons décidé d’utiliser du chocolat belge de haute qualité», raconte-t-il. Et ça a été apprécié. Il redonne ainsi une seconde vie à la datte en l’introduisant dans le circuit de vente sous une nouvelle forme. «En traitant les dattes inappropriées à la vente directe et en les transformant en confiserie, sirop, vinaigre et pâte, l’entreprise peut fabriquer d’autres produits pouvant rivaliser avec les tablettes de chocolat traditionnelles», ajoute M. Boussada. Il est allé plus loin en extrayant de l’huile à partir de noyaux de dattes afin de l’utiliser pour faire des cosmétiques, alors que les résidus secs restants seront traités pour produire du carburant à usage local. Il est utile de rappeler que le prix Switchers Fund a été créé pour récompenser et encourager les initiatives vertes et sociales des jeunes de la région méditerranéenne. Il s’agit d’une plateforme qui rend possible la connexion entre les financiers et les investisseurs ainsi que les innovateurs. Rima Dattes a été sélectionnée comme projet pilote dans le programme SwitchMed financé par l’Union européenne, en accord avec le ministère des Ressources en eau et de l’Environnement et la délégation de l’UE en Algérie.