A l’OGC Nice, il y a deux internationaux algériens. Il s’agit de Youcef Atal et Hicham Boudaoui. Et les deux ont eu le même type de pépins, à savoir une lésion méniscale au genou. Une blessure assez sérieuse qu’Atal a contractée en décembre dernier. S’il s’en est remis, il a souffert des effets secondaires avec des problèmes musculaires récurrents. D’ailleurs, un problème aux ischio-jambiers l’a privé du stage d’octobre avec l’équipe nationale. Sachant qu’il était un élément important dans les plans du sélectionneur Djamel Belmadi et de son entraîneur du Gym Patrick Vieira, le fait qu’il se retrouve dans le groupe concerné par la rencontre aujourd’hui (17h55) en Ligue Europa est une bonne nouvelle.

Il n’a pas beaucoup de chances d’être titulaire si l’on se fie aux propos de Vieira. Mais le fait qu’il réintègre le groupe, au même titre que son compatriote Boudaoui, est déjà important sur le plan psychologique. D’ailleurs, jusqu’à samedi dernier, il n’était pas certain d’être parmi les convoqués pour la première sortie européenne des Niçois cette saison. «Ils (Boudaoui et Danilo) reviennent de loin car ils ont été écartés des terrains pendant beaucoup de temps. Ils n’ont pas 90 minutes dans les jambes, mais on verra demain s’ils seront dans le groupe», avait indiqué, il y a 5 jours, le coach des «Aiglons».
A partir de là, on croit deviner que le latéral droit assistera à ce duel franco-allemand à la BayArena depuis le banc des remplaçants. Lui qui n’a plus joué depuis le 20 septembre dernier et la défaite face au Paris Saint-Germain en Ligue 1 Uber Eats. Dans cette rencontre, le «Fennec» était titulaire et avait eu énormément de mal à répéter les efforts face à un Kylian Mbappé réputé pour être une bête sur le plan physique.
Plus un problème psychologique ?
Résultat des courses, les ischio-jambiers droits ont lâché et le Champion d’Afrique a dû être remplacé. Retour précipité à la compétition ? On ne sait pas trop. Mais Atal, qui a pourtant eu le temps de faire sa rééducation durant la halte footballistique forcée causée par la pandémie du Coronavirus, semblait ne pas s’être tout à fait remis de cette blessure dont il a été victime le 07 décembre 2019 contre le FC Metz.
Cette fois, Vieira et son staff devraient prendre le temps pour l’incorporation de l’ancien sociétaire du Paradou AC afin qu’il ne rechute pas. Psychologiquement, ne pas jouer pendant une longue période est éreintant pour un footballeur de haut niveau. Guérir parfaitement relève aussi du mental. La peur constante de voir son corps lâcher peut provoquer des problèmes sur le plan athlétique.

Important pour l’EN
En tout cas, pour le l’arrière-latéral, il y a des étapes importantes qui l’attendent. Que ce soit avec le team de la Côte d’Azur ou l’EN. Certes Mohamed Réda Helaïmia n’a pas été «dégueulasse» lors des deux rencontres amicales d’octobre face au Nigéria et au Mexique avec le maillot de l’Algérie, mais, pour l’homogénéité footballistique des «Guerriers du Sahara», Atal est important parce qu’il peut apporter beaucoup sur le plan offensif. Et il l’a déjà montré par le passé.
A partir de là, Belmadi ne peut que se réjouir de le voir retaper dans le ballon et gagner du temps de jeu avant la prochaine date FIFA de novembre et la double-confrontation Algérie, officielle cette fois, Algérie – Zimbabwe pour le compte des 3e et 4e journées des éliminatoires de la CAN-2021 programmées pour le 14 et 18 novembre à venir. n