Les pouvoirs publics se sont fixés comme objectif de réduire la consommation interne d’énergie puisée à partir de matières fossiles, par la mise en exploitation des énergies renouvelables. Le 2e Salon de l’électricité et des énergies renouvelables (Seer), que va abriter le Palais des expositions des Pins-Maritimes (Safex/Alger) du 10 au 13 février, s’inscrit dans cette perspective. En effet, selon les responsables de l’agence Advision El Djazaïr, organisatrice du Seer sous le haut patronage du ministère de l’Energie, ce rendez-vous «sera l’occasion pour les participants de mettre en évidence tout leur savoir-faire et ce qu’ils sont en mesure de proposer aux porteurs de projet dans le domaine de la production d’énergie solaire». A cette occasion, seront aussi exposées «les nouvelles techniques permettant de réduire la consommation d’électricité dans les foyers et dans les administrations». Les organisateurs du salon, qui ont animé hier à Alger un point de presse de présentation du prochain Seer, ont mis l’accent sur la portée de l’événement car étant convaincus de l’intérêt porté pour le sujet, «comme constaté à la première édition du Salon, qui avait drainé un nombre important de professionnels versés dans le secteur de l’électricité et sa consommation. Et également l’industrie du photovoltaïque». Concernant le volet participation, selon Nassima Messaoudi, directrice de l’agence Advision El Djazaïr, le 2e Seer va rassembler 120 entreprises, et 7 pays, à savoir Chine, Allemagne, France, Espagne, Arabie Saoudite, Tunisie et Turquie. La directrice fera en outre remarquer que l’édition 2019 rassemblera différents opérateurs exposant une large gamme de produits et solutions. «Entre autres, différents fabricants d’équipements, distributeurs, bureaux d’études, fournisseurs d’électricité, installateurs, et d’autres versés dans les domaines de l’électricité et des énergies renouvelables». De son côté, Yacine Amara, co-organisateur, a rapporté qu’en marge du Salon seront organisées des conférences animées par des spécialistes du domaine. Selon ce dernier, Messaoud Khelif du Centre de développement des énergies renouvelables (Cder), animera une conférence le 11 février autour du thème «Introduction des EnR en Algérie ». Un autre conférencier, Tahar Moussaoui de l’Aprue, traitera de « L’éclairage économique – efficacité, énergétique du bâtiment ». Toujours à propos des rencontres en marge du Salon, Yacine Amara a indiqué que l’Agence spatiale algérienne (Asal), représentée par Abdelkader Hadj Dida, organisera une conférence sur le thème
« amélioration de l’efficacité des cellules photovoltaïques ». Enfin, Akli Ben Hocine,
co-organisateur du Salon, signalera que des espaces gratuits seront mis à la disposition des scientifiques universitaires, comme cela a été le cas lors de la première édition du Salon. « Cette année, sera présenté au public un compteur électrique intelligent, conçu par un jeune Algérien diplômé de l’université de Bab Ez Zouar », a souligné Akli Ben Hocine. Advision El Djazair organisera, au début du mois de juillet prochain, un Salon sous le thème « Les télécommunications ». « Nous espérons réunir de grands opérateurs nationaux et étrangers », dira-t-il.