Les derniers échos en provenance du Portugal ne laissent pas beaucoup de chances à Fernando Santos. Sélectionneur national depuis 2014, « l’Ingénieur » ne fait plus recette depuis l’élimination du Portugal face au Maroc (0-1) en quart de finale de la Coupe du Monde. En froid avec Cristiano Ronaldo, Santos l’est également avec l’opinion publique puisque plus de 90% des Lusitaniens veulent le voir partir.
Mais Santos a un contrat et, pour le moment, son départ est loin d’être acté. Record indique dans son édition d’hier que le sélectionneur doit rencontrer le président de la fédération portugaise, Fernando Gomes, pour parler futur. Et limoger un coach sous contrat jusqu’en 2024 coûterait pas moins de 7 M€ à la FPF, selon le quotidien. Un montant trop élevé, ce qui explique la volonté de Gomes de
rencontrer son sélectionneur afin de voir si un terrain d’entente peut être trouvé.

Le Special One serait séduit
Cependant, Il Corriere dello Sport a lâché une petite bombe hier matin. Dans son édition du jour, le journal italien est revenu sur le choix de
l’Espagne de remplacer Luis Enrique par le coach des Espoirs, Luis de la Fuente.
Le journal poursuit en expliquant que le Portugal pourrait en faire de même en promouvant Rui Jorge, coach des U21 lusitaniens. Sauf que le média ajoute qu’un certain José Mourinho aurait également été contacté !
Concrètement, la fédération portugaise aurait proposé au Special One de conserver son rôle d’entraîneur de l’AS Roma (club avec lequel il est lié jusqu’en juin 2024) tout en prenant les rênes de la sélection nationale portugaise ! Une option jugée « très compliquée » par le journal, mais qui plairait au principal intéressé. Souvent annoncé pour prendre un jour les commandes de la Seleção, Mourinho laissera-t-il le train passer s’il se présente bel et bien en gare ? n