Le Stade de France réussit décidément à Karim Benzema. Enfin, c’est ce qu’on aurait vraiment pu dire si l’équipe de France avait gagné face au Danemark. Malgré le magnifique but inscrit par le Madrilène en seconde période, les Bleus ont perdu durant cette première journée comptant pour la nouvelle Ligue des Nations 2-1. La faute à une fin de rencontre mal maitrisée et à une défense chancelante après la sortie sur blessure de Varane (61e).
Cette défaite face à la 11e nation FIFA fait tache, mais ne remet pas tout en question non plus. Et surtout pas l’apport de Karim Benzema à la pointe de l’attaque. Une semaine après sa 5e victoire personnelle en Ligue des Champions sur cette même pelouse, l’attaquant a une nouvelle fois régalé car outre sa superbe 37e réalisation en équipe nationale, c’est de lui que sont venus la plupart des situations tricolores (13e, 48e, 52e).

Un chef d’œuvre pour rien
«C’est un beau but, souriait le buteur du soir après la rencontre. Une belle action individuelle où Christopher (Nkunku) me la remets bien, derrière je fais deux crochets puis je frappe mais le plus important c’était de gagner et malheureusement on ne l’a pas fait.» Avec un 6,5 attribué par notre rédaction meilleure note à égalité avec Tchouaméni côté français, Benzema a été l’un des rares à surnager ce soir. Son but, il est vrai, est une merveille. Après un relai avec Nkunku en talonnade, Benzema parvenait à éliminer deux joueurs sur son premier contrôle, puis à en effacer un troisième d’une feinte de tir avant d’ajuster Kasper Schmeichel. Un chef d’œuvre digne d’un Ballon d’Or, confirmant son statut de chouchou du public, mais qui malheureusement n’a pas suffi à faire gagner les Bleus dans cette soirée plutôt ratée. «On est tombé sur une très bonne équipe du Danemark. On n’est pas très bien rentré dans ce match. On a manqué de fraîcheur. En seconde période, on est mieux rentrés qu’eux, on a eu des occasions, on a réussi à marquer mais derrière on n’a pas su garder ce résultat», regrettait-il. Il faudra vite se rattraper dès le 6 juin prochain en Croatie, qui a perdu également. n