Il laisse toujours l’impression de ne pas avoir beaucoup de temps de jeu. Mais, il marque souvent ses apparitions (qu’il débute titulaire ou sorte du banc) de son empreinte. Samedi, Riyad Mahrez a commencé comme remplaçant pour le déplacement chez Brighton & Hove Albion (1-4). Il a clôturé le spectacle en inscrivant le 4e but des siens quelques minutes après avoir pénétré sur la pelouse. Les chiffres de l’Algérien ne peuvent qu’embarrasser son entraîneur Pep Guardiola.

Par Mohamed Touieb
« Riyad Mahrez ne joue pas et il ne se plaint pas, Joao Cancelo aussi. Je ne peux pas leur assurer du temps de jeu, je ne peux pas assurer combien de minutes chacun joue. Ils doivent toujours parler sur le terrain. Pas que Raheem, tous les autres. Ils savent qu’ils vont avoir des minutes, ils sont tous impliqués », ceci est une déclaration du coach des « Citizens ». Des propos qui montrent à quel point la concurrence est rude chez les « Skyblues ».

Saisir les opportunités pour s’imposer
La pléthore de l’effectif offre l’opportunité à Guardiola de faire tourner sans que le rendement global ne soit affecté. Et cela devient possible grâce à la qualité des joueurs dont il dispose. Toutefois, certains éléments sont plus souvent utilisés que d’autres. On pense ici au Rodrigo, De Bruyne et Sterling (notamment la saison écoulée).
Pour sa part, Mahrez n’a jamais donné l’impression d’être un titulaire à part entière. Certes, ses apparitions sont fréquentes mais parfois ce n’est que des bouts de matchs. D’ailleurs, depuis l’entame de cet exercice, il ne fait que grignoter des minutes en Premier League. Il n’a été aligné d’emblée que 2 fois en 9 journées pour 5 entrée en cours du jeu et 2 fois où il n’a pas du tout été utilisé. Samedi, il a remplacé Gabriel Jesus à la 87e minute. Cependant, le peu de minute qu’il a pu passer sur la pelouse de l’American Express Community stadium ne l’ont pas empêché de faire mouche. À la 90’+4, ‘Algérien a mis la balle au fond des filets plantant son 2e pion pour une offrande en championnat. Le tout en 275 minutes passées sur les terrains en PL. Cela veut dire que le gaucher est décisif tous les 90 minutes en moyenne. Une stat’ remarquable.

Le plus « crucial » des Citizen
Par ailleurs, cette réalisation tardive fait de lui le Mancunien le plus prolifique depuis l’entame de l’opus 2021-2022 avec 7 buts assortis de 2 offrandes étalés sur 12 matchs. Mais pour illustrer à quel point le « Fennec » est crucial pour son équipe, on peut noter qu’aucun de ses coéquipier ne fait mieux en matière de contribution dans les buts. Au total, c’est 21 buts et 11 passes D pour l’ancien sociétaire de Leicester City en 59 apparitions. Son concurrent direct dans ce registre est le jeune et prometteur Phil Foden avec 18 buts et 11 « assists » en 57 figurations. En matière d’apport, l’Algérien culmine à un excellent ratio. De plus, il a marqué la bagatelle de 46 banderilles depuis qu’il a rejoint le second pôle de Manchester. Cela le met dans le Top 50 des buteurs historique du club. Des chiffres qui plaident en sa faveur pour jouer plus prochainement. Le 08 octobre dernier, après la rencontre de l’Algérie contre le Niger (6-1) à Blida, où il s’était fendu d’un doublé, il avait déclaré : « Je n’aime pas parler de club en sélection. Je suis dans une grande équipe avec des grands joueurs. Je joue un peu moins mais ça fait partie du foot. Je reviendrai in cha Allah. Il n’y a aucun souci à se faire ». Le capitaine de l’EN a promis de se battre pour s’imposer. C’est ce qu’il est en train de faire. Et comme on le sait, un Mahrez avec un moral au top peu propulser la sélection au firmament. A l’approche de la CAN 2021, on ne peut que s’en réjouir. n