Pressenti pour venir renforcer l’équipe nationale depuis septembre dernier, Houssem Aouar devrait être de la partie pour le prochain regroupement des Verts pour le mois en cours. Présent en conférence de presse d’avant-match entre l’Olympique Lyonnais et l’Olympique Marseille vendredi, le Franco-Algérien a, inévitablement, été interrogé sur son éventuelle venue chez les «Fennecs». Une question à laquelle il a préféré ne pas donner suite. Est-ce que cela signifie qu’il ne viendra pas pour autant ? Pas vraiment.

Par Mohamed Touileb
«Je voulais surtout que l’on parle de Marseille et uniquement de Marseille», a lâché le milieu de terrain pour ne pas trop s’étaler sur le sujet. La communication est soignée. Aouar a voulu maintenir l’aspect confidentiel en ne voulant pas court-circuiter la liste à venir de Djamel Belmadi.

La FAF a aussi botté en touche
En tout cas, tous les indices en notre possession laissent croire que le joueur qui aurait donné son accord définitif à Djamel Belmadi est Houssem. «Il y a un joueur qui m’a dit «c’est bon. J’y suis»», a affirmé le sélectionneur des «Verts» en septembre dernier lorsqu’il a été questionné une énième fois sur les binationaux.
Ce dossier reste complexe et donne lieu à différents scénarios et rumeurs. «Pour l’instant, il n’y a rien d’officiel. Nous espérons que ces informations soient vraies. Tout joueur qui veut représenter l’Algérie est le bienvenu. Tout dépendra des choix de Monsieur Djamel Belmadi qui reste le sélectionneur et premier décideur concernant les convoqués», a récemment précisé Salah-Bey Abboud, chargé de la communication à la Fédération algérienne de football (FAF).
Pour revenir à l’avenir international d’Aouar, on note que tout a commencé en mai dernier lorsqu’il était venu passer quelques jours à Béni Saf, sa ville d’origine. A partir de là, il y a eu des bruits de couloir qui affirmaient que ce rapprochement était aussi lié à son nouveau plan de carrière. Les contacts avec la FAF ont été établis. La volonté de venir jouer pour l’Algérie est concrétisée par les démarches entreprises afin de changer la nationalité sportive.

En jambes par rapport à septembre
Cette étape est obligatoire et peut prendre un certain temps. En effet, Aouar a déjà porté les couleurs de l’équipe de France «seniors». C’était à l’occasion d’un match amical joué le 07 octobre 2020 face à l’Ukraine. Avant ces débuts avec les «Bleus», Belmadi a souhaité rencontrer le joueur. Alors âgé de 20 ans et en plein boom de sa carrière professionnelle, il s’était contenté de charger son frère de rencontrer le driver des «Verts» à Lyon il y a trois ans de cela (ce qui a fortement contrarier le sélectionneur). Malgré ce manque de considération, ce dernier n’a pas voulu se montrer rancunier, privilégiant l’intérêt de la sélection.
Depuis l’arrivée de Laurent Blanc sur le banc de l’OL, Aouar rejoue. Il a enchaîné 3 titularisations et devrait débuter ce soir pour le choc chez les Marseillais dans l’ «Olympico». Plus en jambes qu’au mois de septembre quand l’ancien driver Peter Bosz ne comptait pas vraiment sur lui et le cantonnait au banc, le «Gone» viendrait en possession de tous ses moyens chez «El-Khadra». Cet apport sera considérable pour rendre le milieu de terrain de l’EN plus costaud avec la présence de Bennacer, Zerrouki, Zorgane, Boudaoui et les autres.