Dans le milieu du football, le Coronavirus reste une crainte chez les différents clubs. Si la majorité parvient à le maîtriser car les moyens médicaux mis en place sont très sophistiqués, il y a un paramètre qu’on ne peut pas contrôler : la période de contamination et les conséquences sur l’organisme. Avant de pouvoir reprendre les entraînements, les footballeurs contaminés doivent être soumis à une batterie de tests pour savoir s’ils peuvent retrouver le chemin des entraînements ou patienter. Ramy Bensebaïni a connu cela avec le Borussia Mönchengladbach en restant loin des terrains pendant 6 semaines. Samedi, il a enfin pu rejouer.

Il faut dire qu’il en a mis du temps pour s’en remettre. Ramy Bensebaïni a fini par voir le bout du tunnel après avoir été déclaré positif, le 22 novembre écoulé, à la COVID-19. C’était après son retour du regroupement avec l’équipe nationale tenu en début dudit mois. Le latéral gauche était de retour aux entraînements collectifs mercredi dernier. Et samedi, il a pu retrouver les terrains lors des 6 dernières minutes de l’explication face à Arminia Bielefeld pour le compte de la 14e journée de Bundesliga. Duel qui s’est soldé par la victoire (0-1) des siens. Un résultat qui leur permet de se rapprocher des places qualificatives pour la Ligue des Champions. La 4e place est occupée par l’Union Berlin qui pointe à 3 longueurs avec 24 unités. Pour revenir au Fennec, il faut savoir qu’il a dû faire l’impasse sur un total de 10 rencontres depuis qu’il a chopé le virus : 6 en championnat, 1 en Coupe d’Allemagne et 3 en Ligue des Champions UEFA. Ça fait un paquet de matchs ratés pour le natif de Constantine qui a, manifestement, été infecté par une souche sévère du Coronavirus. C’est pourquoi son entraîneur, Marc Rose, ainsi que le staff médical n’avaient voulu prendre aucun risque avec lui.

Pour lui et les siens, 2021 commence bien
« Bensebaïni a développé des symptômes de COVID-19. Comme personne ne sait vraiment quels sont les effets physiques, nous devons procéder par étape. Nous devons être sûrs à 100% qu’il peut jouer à nouveau même s’il se sent beaucoup mieux », avait annoncé son coach en notant qu’ « il ne pourra pas jouer cette année. Nous avons une lourde responsabilité envers lui. Il subit des contrôles régulièrement suite à sa maladie.» Au plus haut niveau, ce qui prime, c’est le risque zéro. C’est pour cette raison que la « Die Fohlen » n’a voulu en prendre aucun avec le champion d’Afrique. Quitte à se passer longtemps des services d’un élément important. Pendant tout ce temps, le Dz a dû prendre son mal en patience et suivre le protocole strict mis en place par les médecins du team allemand. Finalement, l’année 2021 a commencé de la meilleure des manières pour l’ancien sociétaire du Stade rennais qui a rejoué quelques minutes revenant avec les 3 points du déplacement à Bielefeld. En tout cas, ce n’est pas les matchs qui manqueront tant lui et ses coéquipiers sont toujours engagés sur les trois tableaux à savoir la Bundesliga, la DFB Pokal et la LDC européenne. Dans cette dernière, ils retrouveront Manchester City en février prochain pour le compte des 1/8 de finale. D’ici là, si pas de pépins physique, Bensebaïni aura certainement retrouvé toutes ses capacités athlétiques.