Pour une tuile, c’en est une ! Une grosse même. Faouzi Ghoulam serait dans l’incapacité de répondre favorablement à la convocation pour disputer la Coupe d’Afrique des nations 2019 (21 juin – 19 juillet) en Egypte avec l’équipe nationale. En effet, le genou du sociétaire du Napoli SSC (Serie A/Italie) ne serait pas assez « solide » pour que le gaucher puisse prendre part au tournoi. Il l’aurait fait savoir au sélectionneur Djamel Belmadi. S’il a donné l’impression d’être revenu à un bon niveau en club, Ghoulam, qui était pourtant titulaire lors de la dernière rencontre face à l’Inter Milan, souffrirait toujours de son genou. Celui qui a disputé 19 matchs toutes compétitions confondues avec les Napolitains pour 3 passes décisives devrait, selon une source sûre, renoncer à jouer l’épreuve africaine. L’ex pensionnaire de l’AS Saint-Etienne craint de rechuter et de compromettre sérieusement sa carrière au plus haut niveau. Compréhensible.

Fares, successeur naturel
Pour rappel, celui qui compte 37 capes avec les « Fennecs » a été victime d’une rupture des ligaments croisés en novembre 2017. En février 2018, il avait rechuté.
C’est pour dire que la blessure est sérieuse. Ainsi, Ghoulam préfère ne pas disputer la CAN puisqu’il sait qu’il ne sera pas à 100%.
Cette défection donnerait la chance à Mohamed Fares, qui évolue lui aussi dans le championnat italien avec SPAL, d’évoluer sur le flanc gauche de la défense.
A 23 ans, l’ancien de l’Hélas Vérone représente le futur des « Verts ». Il aura l’occasion de jouer un grand tournoi en Egypte et de montrer toutes les qualités qu’on lui connaît.
Cependant, Belmadi devra lui trouver une doublure au plus vite. Ça, en revanche, c’est un vrai casse-tête. Il faudra éventuellement dépanner avec Rami Bensebaïni dans le cas où Fares ne serait pas opérationnel. Aussi, Youcef Atal pourrait jouer à gauche. Problème : qui jouera à droite dans ce cas? Peut-être Haïthem Loucif du Paradou AC qui a déjà joué face à la Tunisie en amical en mars dernier ou Aïssa Mandi. Avec ce forfait de Ghoulam, il faut dire qu’il faudra redistribuer certaines cartes.

Pour une tuile, c’en est une ! Une grosse même. Faouzi Ghoulam serait dans l’incapacité de répondre favorablement à la convocation pour disputer la Coupe d’Afrique des nations 2019 (21 juin – 19 juillet) en Egypte avec l’équipe nationale. En effet, le genou du sociétaire du Napoli SSC (Serie A/Italie) ne serait pas assez « solide » pour que le gaucher puisse prendre part au tournoi. Il l’aurait fait savoir au sélectionneur Djamel Belmadi. S’il a donné l’impression d’être revenu à un bon niveau en club, Ghoulam, qui était pourtant titulaire lors de la dernière rencontre face à l’Inter Milan, souffrirait toujours de son genou. Celui qui a disputé 19 matchs toutes compétitions confondues avec les Napolitains pour 3 passes décisives devrait, selon une source sûre, renoncer à jouer l’épreuve africaine. L’ex pensionnaire de l’AS Saint-Etienne craint de rechuter et de compromettre sérieusement sa carrière au plus haut niveau. Compréhensible.

Fares, successeur naturel
Pour rappel, celui qui compte 37 capes avec les « Fennecs » a été victime d’une rupture des ligaments croisés en novembre 2017. En février 2018, il avait rechuté.
C’est pour dire que la blessure est sérieuse. Ainsi, Ghoulam préfère ne pas disputer la CAN puisqu’il sait qu’il ne sera pas à 100%.
Cette défection donnerait la chance à Mohamed Fares, qui évolue lui aussi dans le championnat italien avec SPAL, d’évoluer sur le flanc gauche de la défense.
A 23 ans, l’ancien de l’Hélas Vérone représente le futur des « Verts ». Il aura l’occasion de jouer un grand tournoi en Egypte et de montrer toutes les qualités qu’on lui connaît.
Cependant, Belmadi devra lui trouver une doublure au plus vite. Ça, en revanche, c’est un vrai casse-tête. Il faudra éventuellement dépanner avec Rami Bensebaïni dans le cas où Fares ne serait pas opérationnel. Aussi, Youcef Atal pourrait jouer à gauche. Problème : qui jouera à droite dans ce cas? Peut-être Haïthem Loucif du Paradou AC qui a déjà joué face à la Tunisie en amical en mars dernier ou Aïssa Mandi. Avec ce forfait de Ghoulam, il faut dire qu’il faudra redistribuer certaines cartes.