On peut tout lui reprocher. Sauf de ne pas mouiller le maillot de l’Algérie quand il l’arbore. Peu importe l’adversaire, la compétition et l’enjeu, Sofiane Feghouli ne choisit jamais ses matchs. Rigueur, discipline et générosité sont ses qualités principales. Avec la tunique Dz, il est en transe. Et quand, de surcroît, on lui confie le brassard, il remplit parfaitement le rôle de capitaine. Il y a deux jours, «Soso» a encore démontré tout le bien qu’on pense de lui.

Par Mohamed Touileb
Certes, Youcef Belaïli s’est montré de nouveau spectaculaire. Mais, face au Djibouti, un autre Vert était aussi remarquable ce vendredi au stade international du Caire. Il s’agit de Sofiane Feghouli. Encore une fois, «Soso» a montré beaucoup de rigueur tactique assortie d’une impressionnante débauche physique. Un vrai capitaine !
Intenable et décisif cette année
Sofiane ici, Feghouli là-bas. On avait l’impression qu’il était partout. Dans les transitions offensives, dans le repli et même pour marquer, l’ancien Grenoblois a certainement livré l’un de ses meilleurs matchs en équipe nationale. Pour sa 72e sélection, l’actuel pensionnaire de Galatasaray SK a joué un match de très haute facture.
Celui qui figure déjà dans le top 10 des Fennecs les plus capés de tous les temps a montré un visage semblable à celui qu’il avait affiché lors de la CAN-2019. Avec le brassard de capitaine qu’il arborait pour la 7e fois avec «El-Khadra», il a paru transcendé. Pour cet après-midi, il méritait amplement l’appellation de Guerrier du Désert tant il a tout donné sur la pelouse.
D’ailleurs, Djamel Belmadi n’a même pas jugé utile de le faire sortir le laissant prendre du plaisir. Et ce, même s’il y a un match assez important dans 4 jours. En outre, ce qu’il faut savoir c’est que Feghouli affiche une forme époustouflante ces derniers temps avec la sélection. On parle d’un élément qui a été décisif dans 6 des 7 derniers matchs qu’il a disputés avec l’EN avec 6 buts et 2 offrandes.

Un atout majeur
À bientôt 32 ans, le natif de Levallois-Perret ne donne aucun signe de baisse de régime. Il est même capable de faire des courses à haute intensité à la 80e minute pour couvrir Benayada monté aux avant-postes. Pas vraiment étonnant puisque Belmadi connaît les qualités de son soldat. «Il est toujours très efficace dans des positions par rapport à son intelligence de jeu, son expérience, son envie, sa détermination. Il est toujours présent dans les moments clés pour marquer des buts, pour respecter des consignes tactiques sur les pressings, la manière de garder les ballons et d’animer le jeu», avait relevé le coach de l’Algérie.

Et cela s’est vu ce vendredi.
Avoir un joueur pareil dans une période aussi cruciale que les éliminatoires de la Coupe du Monde 2022 ou la CAN-2021 ne peut que donner plus d’assurance.
Disposé d’un joueur pareil peut s’avérer salvateur quand il faudra aller au charbon.