Khaled Drareni a été libéré ce mardi et placé par le juge d’instruction du tribunal de Sidi M’Hamed sous contrôle judiciaire avec interdiction de quitter le territoire national (ISTN), ont déclaré ses avocats. Le journaliste est accusé «d’incitation à attroupement » et « d’atteinte à l’unité nationale ».

Lire également l’article de « Reporters »: