La discipline semble avoir perdu ses traces dans le groupe Dz depuis quelques temps. En effet, après le feuilleton de la rébellion qui a coûté la tête à l’entraineur serbe Milovan Rajevac, puis la défaite au Nigeria et la désolidarisation de certains éléments avec d’autres sans oublier l’éviction de Medjani et Feghouli de la CAN 2017 , officiellement pour des raisons sportives, voilà qu’un autre écart disciplinaire est signalé chez les Verts. En effet, mercredi soir alors que l’équipe nationale se préparait pour quitter le lendemain le centre de Sidi Moussa en direction de Franceville, la FAF, par le biais de son site internet a indiqué que le milieu de terrain Safir Taider était forfait pour la CAN gabonaise en raison d’une blessure et le joueur a été dans la foulée remplacé par le jeune d’Arsenal, Smail Benaceur. Jusque-là tout est normal sauf que le lendemain, le sélectionneur national et avant le départ au Gabon est tombé au travers d’une déclaration faite à la presse, indiquant que Taider a été libéré puisqu’il souffrait du ménisque. Dans la soirée, nous avons demandé l’avis d’un médecin de l’équipe nationale pour y voir plus clair concernant cette blessure de dernière minute, surtout que des échos qui nous sont parvenus de Sidi Moussa, parlaient d’une rébellion du joueur de Bologne qui n’a pas accepté les choix tactiques de Leekens puisqu’en changeant de schéma de jeu, Taider se retrouvait sur le banc de touche. Le médecin nous a indiqué que si la blessure au ménisque du joueur était ancienne, le milieu de terrain ne pouvait même pas jouer les deux matches amicaux face à la Mauritanie ni même effectuer les entrainements quotidiens normalement. «Une ancienne blessure au ménisque qui s’aggrave nécessite généralement une intervention chirurgicale» nous dira l’ancien médecin de l’EN qui a préféré gardé l’anonymat. Il nous indiquera également que si la blessure était récente et que le joueur sentait une douleur dès les premiers jours, son forfait pouvait être évité et le joueur ne nécessitait que de soins et quelques jours de repos pour jouer des matches de la CAN. Des affirmations qui confirment l’hypothèse d’un nouvel écart disciplinaire au sein du bateau Dz. Il faut dire qu’après ce qui s’est passé mercredi dans la journée au CTN de Sidi Moussa entre le joueur et son entraîneur, en l’absence du président de la FAF qui se trouvait déjà au Gabon a mis l’instance fédérale en mode « panique ». En effet, le manager général des Verts qui se trouve depuis une semaine à Franceville s’est lancé dans une course contre la montre pour qualifier Benaceur à la place de Taider qui a présenté un dossier médical et qui a été étudié dans la journée par la commission médicale de la CAF. Taider, 39 sélections pour 6 buts avec les Verts semble avoir joué son dernier match mardi dernier en sélection et devrait figurer sur la liste rouge des Verts, qui comprend également les Feghouli et Medjani. Une amnistie pourrait toucher les trois joueurs si…