Victorieuse de Roland Garros pour la seconde fois de sa carrière, après 2020, Iga Swiatek, jeune N°1 mondiale de 21 ans, est une immense fan de Rafael Nadal. «En 2020, il y avait de la confusion car je n’ai jamais cru à 100 % que je pouvais gagner un Grand Chelem. Cette fois, c’était le résultat du travail accompli. Maintenant, je suis plus consciente de ce qu’il faut pour gagner un Grand Chelem. C’est comme un puzzle dont il faut assembler toutes les pièces. Cette fois, je suis encore plus contente de moi car je sais qu’il y avait un peu de chance en 2020. Cette fois, c’était le résultat du travail», a-t-elle savouré.

«Les grands champions acceptent la défaite»
Grande fan de Rafael Nadal depuis qu’elle a commencé le tennis, Iga Swiatek cherche toujours à s’améliorer en s’inspirant du Majorquin. «La meilleure chose à propos de Rafa, c’est qu’il est cool par rapport à tout ce qui se passe autour de lui. Beaucoup de joueurs et de joueuses analysent trop les choses. Certains abordent les finales en se disant que s’ils les perdent, leur vie sera pourrie. Mais les grands champions acceptent le fait qu’ils peuvent perdre», a indiqué la Polonaise.
Dans la foulée, elle révèle que «l’année dernière, j’ai rencontré Rafa le lendemain de sa défaite en demi-finale, au petit-déjeuner à l’hôtel. Je lui ai dit que j’avais pleuré toute la soirée car il avait perdu. Et lui était assis, comme ça, et il m’a dit que c’était juste un match de tennis, parfois on perd, parfois on gagne. Cela a l’air assez simple, mais on ne peut pas tous réfléchir comme ça», explique Swiatek sur le site de l’Equipe.