Le groupe Sonatrach et la société gazière allemande “VNG AG” (VNG) ont signé, mardi à Alger, un protocole d’entente ayant pour objet l’examen des opportunités de coopération pour la réalisation de projets dans le domaine de l’hydrogène et l’ammoniac vert, dans le but de les exporter vers l’Allemagne, indique un communiqué de Sonatrach.

La signature du protocole d’entente s’est déroulée en marge de la 4ème édition de la Journée algéro-allemande de l’énergie, tenue mardi à Alger. “Il s’agira, dans un premier temps, de réaliser des études de faisabilité relatives à la chaine de valeur de l’hydrogène, de la production et du transport à la commercialisation, dans le but d’évaluer le potentiel des projets commerciaux à développer conjointement dans ce domaine”, explique le document, remis à la presse en marge de la signature.

Assurant que Sonatrach s’inscrit “pleinement” dans la feuille de route nationale pour le développement de l’hydrogène vert avec l’objectif de lancer des projets pilotes à moyen terme, le communiqué a expliqué que “la connectivité des réseaux de canalisations internationales entre l’Algérie et l’Europe, qui peuvent être utilisées pour le transport de l’hydrogène vert, et la dotation en potentiel d’énergie solaire permettent à Sonatrach de s’engager dans une stratégie à long terme pour concrétiser des projets d’hydrogène vert à des coûts compétitifs”.