Le groupe Sonatrach a signé, lundi à Alger, un Mémorandum d’Entente (MoU) avec la société chinoise Sinopec International Energy Investment Limited, traduisant la volonté des deux parties d’étendre leur coopération, indique un communiqué du Groupe. « Une délégation conduite par M. Guo Yueliang, P-dg de Sinopec International Energy Investment Limited a été reçue, au siège de Sonatrach, par M. Toufik Hakkar, P-dg de Sonatrach, en présence de cadres dirigeants de la société », précise le document. Durant cette rencontre, « les deux parties ont abordé les relations en cours et les perspectives de coopération, notamment, dans le domaine de l’exploration et production », a-t-on ajouté. « En marge de cette rencontre, un Mémorandum d’Entente (MoU) traduisant la volonté des deux parties à consolider leurs relations existantes et étendre leur coopération, à travers la recherche de nouvelles opportunités de partenariat, a été signé », a fait savoir Sonatrach. La société Sinopec est présente en Algérie depuis 2002 et exploite avec Sonatrach le gisement de Zarzaitine, dans le cadre d’un contrat d’association ayant pour objet, l’augmentation du taux de récupération des réserves de pétrole brut en place, rappelle le Groupe national des hydrocarbures. Il a également relevé que Sonatrach et son partenaire Sinopec Overseas Oil & Gas Limited (SOOGL) ont procédé, le 28 mai 2022, à la signature d’un contrat de partage de production relatif au périmètre contractuel de Zarzaitine, et ce, sous l’égide de la loi n 19-13 régissant les activités d’hydrocarbures. «Le montant d’investissement global prévu pour la mise en oeuvre du programme de travaux de développement et d’exploitation convenu est estimé à 490 millions de dollars, ce qui devrait permettre la récupération de près de 95 millions de barils d’huile», indique le communiqué.