La compagnie nationale des hydrocarbures Sonatrach a annoncé samedi, dans un communiqué, la signature d’un contrat de partage de production actualisé d’hydrocarbures du bloc Kafra au Niger entre sa filiale Sonatrach International (SIPEX BVI), et le ministère du Pétrole, de l’énergie et des énergies renouvelables du Niger. La signature de ce contrat a été effectuée le 4 février en cours à Niamey (Niger), en présence de l’ambassadeur de l’Algérie au Niger, a précisé la même source. Ce contrat est considéré comme «une actualisation et un renouvellement du contrat signé en 2015 et a pour objectif de permettre une meilleure évaluation du potentiel hydrocarbures du bloc Kafra suite à la découverte d’huile à l’issue des travaux de forage d’exploration», a ajouté le communiqué. A ce propos, la compagnie nationale a fait savoir que le premier puits d’exploration KFR-1, foré en 2018, a montré, en sus de la découverte d’huile, l’existence de réservoirs à huile lourde (densité 0,99), pour un volume en place en P2 de 168 millions de barils. Le second puits KFRN-1, foré en 2019, a permis quant à lui, la mise en évidence de 400 millions de barils d’huile très riche en paraffine (Waxy Oil) pour une densité de 0.88 à 15.56. Les volumes d’huile actualisés à l’issue du deuxième forage, sont de l’ordre de 100 millions de barils en place en 2P, a mentionné la compagnie nationale. La filiale SIPEX BVI intervient dans l’activité amont dans plusieurs pays en Afrique (Algérie, Tunisie, Libye, Mali, Niger) et en Amérique Latine (Pérou), où elle détient des participations dans des projets pétroliers et gaziers en tant qu’investisseur et/ou opérateur, a-t-on rappelé dans le communiqué.