Le Brésil et la Belgique, opposés au Mexique et au Japon dans l’ordre, tenteront aujourd’hui de se qualifier en quarts de finale de Coupe du monde 2018 qui se déroule en Russie. Brésiliens et Belges tenteront de confirmer leurs belles promesses et aller jusqu’au bout de cette prestigieuse compétition.

Après avoir peiné au début de ce Mondial en étant tenu en échec par les Suisses (1-1), le Brésil a fini par gagner ses deux derniers matchs de poules face au Costa-Rica et à la Serbie sur le même score (2-0). Montant ainsi en puissance, Neymar et ses compatriotes ont repris confiance et, comme d’habitude, des favoris en puissance. Seulement, compte tenu de la rivalité ancestrale d’avec le Mexique, le match d’aujourd’hui se jouera sous forte tension des deux côtés.
Par contre, le Mexique a plutôt mieux débuté son Mondial avec deux victoires consécutives face à l’Allemagne (1-0) puis la Corée du Sud (3-0).Mais dans leur dernier match, La Tri a vraiment déçu ses fans en concédant une lourde défaite face à la Suède, sans sa star Ibrahimovic (3-0). Et ce n’est finalement que grâce à la victoire des Sud-coréens face à l’Allemagne qu’ils sont passés au prochain tour.
Après une qualification poussive, les fans du Mexique ont quelques appréhensions pour une équipe qui ne leur inspire pas la confiance du début de la compétition. Mais, la hargne des Mexicains s’agissant des matchs contre le Brésil fait, paradoxalement rêver les fans des joueurs du sélectionneur Juan Carlos Osorio d’une qualification aux quarts de finale contre les Auriverde.

Les atouts brésiliens
Et justement, il se trouve que les Brésiliens sont devenus plus confiants après le retour en forme de Neymar et le talent reconnu d’un Philippe Coutinho, en verve. Les Auriverdes croient ainsi dur comme fer en une qualification pour les quarts de finale. Etant donc, comme le veut la tradition, un des grands favoris de la compétition, le Brésil compte bien poursuivre sa route vers le sacre.
Le sélectionneur brésilien, Tite, possède deux atouts pour réaliser l’objectif de qualifier son équipe au prochain tour : il s’agit d’une des défenses les plus solides de la compétition, et des joueurs offensifs aux talents remarquables. La preuve, le Brésil reste sur une série de 14 matches sans défaite alors que le Mexique reste sur un lourd revers face à la Suède (3-0).
A rappeler que lors de la dernière confrontation entre les deux sélections, en 2015, le Brésil s’était imposé (2-0). Serait-ce aujourd’hui le remake pour le Brésil ou la « revanche » des Mexicains ? Réponse sur terrain cet-après midi.

Belgique – Japon : vraiment diaboliques ?
D’aucuns spécialistes estiment que cette Coupe du monde serait celle de l’impressionnante Belgique du buteur Lukaku (4 réalisations) et ses compatriotes. D’ailleurs, il est important de signaler, dans ce même ordre d’idées que les Diables Rouges sont invaincus depuis 22 mois. Ils restent sur une belle victoire sur l’Angleterre (1-0) après celles face au Panama (3-0) et à la Tunisie (5-2) lors du premier tour en Russie.
Hazard et ses coéquipiers sont largement favoris devant cette sélection nippone qui ne doit sa qualification pour ces 1/8es de finale qu’au nombre de cartons jaunes reçus. A égalité de points parfaite avec le Sénégal (même nombre de buts marqués et encaissés), le Japon s’est qualifié au profit d’un nombre inférieur d’avertissements comme le prévoit le règlement.
En d’autres termes, les Japonais se doivent de redoubler les efforts et être très concentrés sur leur match pour tenter une grosse « surprise » face à cette sélection belge grandissime favorite. Il faut savoir aussi, à titre d’exemple que la Belgique n’a plus perdu depuis le 1er septembre 2016 et se place comme un candidat potentiel au titre final. Quant au Japon, il reste sur 2 contre-performances consécutives face au Sénégal (2-2) et devant la Pologne (0-1). 

 

Programme d’aujourd’hui
Brésil – Mexique à 15h00
Belgique – Japon à 19h00