Huit (8) personnes se sont noyées dans les barrages dans la région Est du pays depuis le début de l’année 2021 jusqu’à la fin du mois de juin dernier, a indiqué mardi le directeur régional des barrages de l’Est. S’exprimant en marge d’une campagne de sensibilisation aux dangers de la baignade dans les barrages, organisée par l’Agence nationale des barrages et des transferts (ANBT), au niveau du barrage de Beni Haroun (Mila), Kamel Mokrani a indiqué que huit personnes se sont noyées dans des barrages situés dans la zone Est du pays qui en compte 34. Selon le même directeur, le bilan enregistré est «lourd»
par rapport à l’année précédente durant laquelle le nombre de personnes mortes noyées était de 11 à la fin du mois d’août.
Le même responsable a souligné, à cette occasion, que la sensibilisation reste le seul moyen de réduire les noyades dans les barrages, notamment avec la propagation du phénomène des baignades dans les bassins d’eau, ce qui constitue un danger pour les personnes en raison des caractéristiques de ces eaux, notamment leur densité inférieure celle de l’eau de mer en plus de la profondeur qui peut atteindre jusqu’à 100 mètres, comme c’est le cas du barrage de Beni Haroun. M. Mokrani a ajouté, à ce propos, que l’ANBT a lancé des campagnes de sensibilisation sur les dangers de la baignade dans les barrages dans diverses wilayas du pays, dont celles de la région Est, avec la participation des Scouts musulmans algériens (SMA), le Croissant-Rouge algérien (CRA), des comités de quartiers ainsi que des imams à travers l’organisation de caravanes de sensibilisation qui sillonnent les quartiers adjacents aux barrages, où des dépliants sont également distribués. Dans la wilaya de Mila, la caravane de sensibilisation a sillonné de nombreux sites urbains à l’instar des quartiers de Sibari et Anouche Ali dans la commune de Grarem Gouga, et à Sidi Merouane, et ce, dans le but d’informer les habitants sur les risques de ces baignades qui attirent les enfants et les jeunes en cette période marquée par une hausse du mercure. (APS)