Numéro deux sur le marché des smartphones, champion des équipements télécoms, le fleuron technologique chinois Huawei fait l’objet de toutes les attentions, notamment en Occident, à l’heure où le déploiement de la 5G ravive les interrogations sur la sécurisation des réseaux.

Qu’est-ce que Huawei
Fondé en 1987 à Shenzhen (sud) par un ex-ingénieur de l’Armée populaire de libération, Ren Zhengfei, Huawei est un géant des télécommunications, présent dans 170 pays, revendiquant 180.000 employés, et dont le chiffre d’affaires a dépassé 100 milliards de dollars en 2018. Huawei s’est aventuré hors de ses frontières dès 1997, ciblant l’Asie du Sud-est, l’Afrique et l’Europe de l’Est, évitant le face-à-face avec ses concurrents occidentaux, pour s’assurer parts de marché et marge de manoeuvre financière. Son expansion géographique et ses lourds investissements en recherche et développement – plus de 10% de ses revenus-l’ont positionné comme un acteur-clé de la 5G (génération ultrarapide de l’internet mobile) et en font un enjeu stratégique crucial pour les ambitions technologiques de la Chine.

Mastodonte des smartphones
Huawei a livré 206 millions de smartphones dans le monde sur l’année 2018, derrière le sud-coréen Samsung et au coude-à-coude avec l’américain Apple, selon le cabinet IDC. De même source, au 3e trimestre 2019, les ventes du géant chinois ont bondi de 28% sur un an, à 66,6 millions d’unités , dépassant Apple (46,6 millions d’unités) pour se rapprocher du leader Samsung (78,2 millions de smartphones). Une envolée dopée notamment par les qualités affichées des objectifs photos de ses appareils. Mais le groupe a récemment connu un repli de ses ventes en Europe, reflet des controverses dont il est l’objet.

Géant de la 5G
La future génération de technologie mobile est censée rendre les connexions quasi-instantanées et accroître la capacité de transmission des données. Par ses investissements, Huawei a su se rendre indispensable dans la fourniture des équipements pour ces réseaux, devenant le premier équipementier mondial devant le suédois Ericsson et le finlandais Nokia. Huawei a annoncé mi-octobre avoir passé la barre des 400.000 antennes 5G livrées dans le monde auprès de 56 opérateurs ayant déjà entamé les déploiements, dont une trentaine d’opérateurs européens.