Le chanteur rai Houari Manar a été, inhumé, hier au cimetière d’Aïn El Beïda, à Oran. La dépouille mortelle a été accompagnée à sa dernière demeure par une foule nombreuse composée de ses proches et une forte présence de ses fans après avoir accompli la prière du mort à la mosquée d’Aïn El Beïda.

En marge de la cérémonie funéraire, de nombreux témoignages ont souligné la bonté et la générosité du chanteur disparu qui s’impliquait dans de nombreuses actions caritatives et apportait sans relâche son aide et son soutien aux plus démunis. Les présents ont également exprimé leur indignation face à la campagne de dénigrement et aux commentaires haineux qui ont pris une grande ampleur sur les réseaux sociaux. Houari Manar, très apprécié par la nouvelle génération de mélomanes de raï, est décédé, lundi dernier à 17H30, d’une crise cardiaque suite à des complications post-opératoires d’une opération de liposuccion à la clinique Sidi Yahia de Hydra. Par ailleurs, la famille du défunt a déclaré qu’elle était choquée et outrée par le comportement scandaleux de la clinique Sidi Yahia. En effet, la clinique a laissé filtrer des photos et des vidéos de l’agonie de leur fils largement diffusées sur les réseaux sociaux. A ce sujet, le gendre de la famille, «Kader 111», a d’ores et déjà annoncé qu’un dépôt de plainte et des poursuites judiciaires sont entamées à l’encontre la clinique pour non-respect de l’éthique et de la vie privée.