La nouvelle s’est propagée telle une traînée de poudre, la moudjahida Djamila Bouhired est hospitalisée après avoir été contaminée au coronavirus. Cette information n’a pas laissé indifférents les Algériens qui ont tous essayé de s’enquérir de l’état de santé de leur «icône». Finalement, c’est elle-même qui a rassuré sur son état de santé, indiquant qu’elle allait «mieux».
Dans une déclaration à la chaîne de télévision SkyNews Arabia, l’icône de la Révolution algérienne a «remercié tous ceux qui ont demandé» après elle, saluant «le peuple algérien et le peuple arabe». Son état de santé a été confirmé par le Directeur général par intérim du Centre hospitalo-universitaire Mustapha-Pacha, où elle est hospitalisée depuis vendredi. Outre la Covid-19 qu’elle a contracté, elle est également diabétique et hypertendue. «La moudjahida Djamila Bouhired, âgée de 85 ans, se porte très bien et supporte bien la maladie. Elle est hors de danger», a-t-il ajouté dans une déclaration au site TSA. Les services de santé se sont déplacés chez Mme Bouhired, afin de la vacciner et, sur place, ils ont découvert qu’elle était fébrile. Ils lui ont fait un test PCR, ils ont découvert qu’elle était atteinte de la Covid-19. Une décision a été prise de l’hospitaliser. Son vaccin n’a jamais été détourné, au contraire», a-t-il expliqué, démentant une information écrite par l’éditeur Arezki Aït Larbi sur facebook, qui a également suscité une réaction du ministère de la Santé.
«La moudjahida Djamila Bouhired a été prise en charge dès l’apparition des premiers symptômes de sa contamination par le coronavirus», a écrit le ministère dans un communiqué publié hier, apportant ainsi un «démenti catégorique à l’information relayée sur les réseaux sociaux, concernant un supposé détournement de la dose de vaccin anti-Covid-19 qui lui était destinée». Le ministère affirme que cette information «est sans aucun fondement» et que «la moudjahida est actuellement hospitalisée au CHU Mustapha-Bacha» où elle a été «prise en charge dès l’apparition des premiers symptômes de sa contamination». Précisant qu’«une «équipe médicale a été dépêchée à son domicile pour l’ausculter et face à une température élevée, un examen physiologique a été effectué ; suite au résultat positif, elle a été évacuée vers l’hôpital».
Le ministre de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière, Abderrahmane Benbouzid, et le ministre du Travail, de l’Emploi et de la Sécurité sociale, Lhachemi Djaâboub ont rendu visite hier matin à Djamila Bouhired pour s’enquérir de son état de santé. L’icône de la Révolution algérienne a salué le personnel médical qui la prend en charge et a assuré lui accorder toute sa «confiance». Selon ses proches, elle devrait normalement quitter l’hôpital au plus tard demain, c’est «signe qu’elle va bien».
I. D.