L’établissement hospitalier de la commune de Didouche-Mourad (Constantine) a été doté d’un nouveau service de médecine légale et d’un centre de transfusion sanguine, a indiqué jeudi son directeur Abdelkrim Ben M’hidi.

Le même responsable a précisé, dans une déclaration à l’APS, que l’opération est inscrite dans le cadre de l’amélioration des prestations de services offertes par cette structure de santé visant à alléger la pression exercée sur les autres établissements de la wilaya, rappelant que le service de médecine légale est le troisième du genre dans la wilaya après ceux du Centre hospitalier universitaire (CHU) Benbadis et l’établissement public hospitalier (EPH) de la commune d’El Khroub. Du personnel médical, paramédical et administratif ainsi que des équipements médicaux modernes ont été mobilisés afin d’assurer le bon fonctionnement de ces infrastructures de santé, selon le même responsable. Evoquant la relance des activités de l’unité de rééducation fonctionnelle, M. Ben M’hidi a affirmé qu’une équipe de six kinésithérapeutes, chapeautée par un professeur, vient d’être mise en place pour assurer les meilleurs soins aux patients de la région et leur éviter ainsi les contraintes liées aux longs déplacements. Il a par ailleurs mis en exergue les efforts déployés au sein de cet établissement sanitaire pour l’ouverture prochaine d’un service d’anapathologie. M. Ben M’hidi a aussi fait savoir que depuis le début de l’année en cours, le service d’oncologie a pris en charge plus 2 200 malades atteints de cancer (dont 700 nouveaux cas) habitants la région Est et Sud-Est du pays. Les responsables de cette infrastructure sanitaire œuvrent à faire de ce service d’oncologie un « pôle d’excellence » pour le traitement du cancer, a affirmé le même responsable, soulignant que ce dernier contribue depuis son ouverture, en 2016, à réduire la pression exercée sur le Centre anticancer (CAC) du CHU-Benbadis qui ne peut, selon lui, répondre aux besoins de tous les patients dont le nombre augmente chaque jour. Après sa cession par les autorités militaires, l’hôpital de Didouche-Mourad a fait l’objet, en 2012, d’une vaste opération de modernisation. Inaugurée le 16 avril 2016. Cette infrastructure de santé dispose actuellement de 240 lits répartis sur plusieurs services dont le service de pédiatrie, d’oncologie, de médecine interne et de gynécologie, ainsi que le service des urgences et l’unité de chirurgie générale.