Le journal britannique «The Guardian» a classé, dans un numéro paru récemment, les deux films algériens «La Bataille d’Alger» et «Chronique des années de braise» parmi les vingt meilleurs long-métrages dans l’histoire du cinéma en Afrique. Réalisé par Gillo Pontecorvo en 1966, La Bataille d’Alger revient sur une des périodes de la guerre de libération algérienne, en braquant les projecteurs sur la résistance des habitants de la Casbah contre l’occupant français. Le film a reçu plusieurs distinctions, dont le «Lion d’or» dans le Monstra de Venise en Italie en 1966. Sorti en 1974, la «Chronique des années de braise», relate la souffrance des Algériens aux plans socioéconomique et culturel durant le joug colonial lors des années 40 et 50 du siècle passé. Réalisé par Mohammed Lakhdar-Hamina, le long métrage remporte, entre autres, la «Palme d’or» de la 28e édition du festival cinématographique de Cannes en 1975. Le cinéaste anglais Peter Bradshaw, qui intervient très souvent dans la rubrique du 7e art à la radio de BBC, a cité les deux titres algériens aux côtés de «Abouna (2002/Tchad), «Touki Bouki» (1973/Sénégal), «Gare centrale» (1958/Egypte), «En attendant le bonheur» (2002/Mauritanie) et «La Saison des hommes» (2000/Tunisie).