La cérémonie de la 3ème édition du Prix du président de la République pour la littérature et la langue amazighe aura lieu le 12 janvier prochain à Ghardaïa, a annoncé dimanche le Haut Commissariat à l’Amazighité (HCA). Placée sous le haut patronage du président de la République, M. Abdelmajid Tebboune, cette 3ème édition se déroulera dans le sillage de la célébration des festivités de Yennayer 2973, organisée sous l’égide du HCA.

Le HCA a rappelé, à ce titre, que ce prix, institué par décret présidentiel du 19 août 2020, “traduit les dispositions du paragraphe 4 du préambule et de l’article 4 de la Constitution qui vise à définir les principes et les mécanismes de promotion et de développement de la langue amazighe dans divers domaines de la vie nationale par la valorisation des réalisations littéraires et cognitives, dans toutes les variantes linguistiques amazighes en usage en Algérie”.

Le but est d'”encourager la recherche et la créativité et leurs corollaires avantages qualitatifs visant à enrichir la langue amazighe en contribuant à sa diffusion et à sa promotion”. Pour la nouvelle édition 2023, il y a eu la réception de 132 œuvres et travaux de candidatures aux différentes sections du Prix, et ce, en conformité au règlement intérieur, a précisé le HCA, soulignant que les inscriptions sur la plateforme ont été clôturées le 26 novembre 2022 à minuit.

Le HCA “s’enorgueillit de cet engouement qui confirme une régularité dans le nombre des participations, à l’instar des deux précédentes éditions et dénote du challenge réussi dans l’organisation, la crédibilité et la rigueur dans le travail accompli par tout un staff”.

Il a fait savoir, dans ce contexte, que le jury, institué à cet effet, entamera, dès cette semaine, “la lecture critique et l’analyse en vue de la notation des manuscrits reçus, en tenant compte de la spécificité de chaque domaine : œuvre littéraire, recherche en linguistique, recherche en patrimoine et recherche sur tamazight dans le numérique”.

Ce jury “est majoritairement composé de docteurs d’Etat en linguistique, en anthropologie culturelle et en littérature. Ses membres proviennent surtout des universités algériennes mais aussi de représentants de quelques départements ministériels”, a-t-on souligné. Le Prix du Président de la littérature et de la langue amazighe “consacre la maturité de la recherche, de la réflexion et de la production littéraire dans un domaine qui, pour les Algériens, est à la fois historique, culturel et identitaire”, note le HCA.