La Direction du commerce de la wilaya de Tizi Ouzou a engagé des poursuites judiciaires à l’encontre de 80 boulangers pour augmentation «illégale » du prix de la baguette de pain, a déclaré le DCP sur les ondes de Radio Tizi Ouzou.

Indiquant que la décision a été prise sur la base de constats établis par les brigades de contrôle de la DCP. Des procès-verbaux ont été dressés à l’encontre des contrevenants, une fois que la vérification a été faite sur l’augmentation du prix du pain que ces derniers ont ostensiblement affiché dans leurs magasins. Au sujet de la grève déclenchée, hier, par les boulangers, le DCP reconnaîtra que le mouvement a été observé de façon significative par les boulangers des grandes villes de la wilaya comme Tizi-Ouzou, Draâ Ben Khedda, Azeffoun, Boghni et Draâ El Mizan. Rappelons que la décision d’augmenter le prix de la baguette de pain par certains boulangers remonte à vendredi dernier. Certains boulangers ont cédé le pain à 15 DA avant de revenir à 10 DA, le lendemain samedi, après la vive réaction de l’administration centrale mais aussi des associations des commerçants. Le lendemain, dimanche, plusieurs boulangeries ont préféré baisser rideaux pour éviter les descentes des services de la direction du commerce pendant que certains boulangers sont allés manifester devant la wilaya pour exiger des pouvoirs publics le maintien du prix de la baguette de pain à 15 DA.
De son côté, la DCP a, dès le début de ce conflit, mobilisé des brigades de contrôles sur le terrain pour contrecarrer cette augmentation déclarée illégale, du fait, argue-t-on, du côté de l’administration, que «ni le prix de la farine subventionnée, ni celui de l’huile ni encore moins les autres charges n’ont subi d’augmentation ».