Le ministre du Commerce et de la Promotion des exportations, Kamel Rezig a donné, dimanche, des instructions « fermes » quant à l’impératif d’intensifier les opérations de contrôle au niveau des marchés de gros et de détail pour contrecarrer la spéculation, suite à la hausse des prix, relevée récemment, de certains produits de large consommation, notamment les fruits et légumes. Le ministre « a présidé, dimanche par visioconférence, une réunion urgente réunissant les cadres centraux du ministère et les directeurs du Commerce régionaux et de wilaya, durant laquelle il a donné des instructions fermes pour contrecarrer toute forme de spéculation », a noté un communiqué du ministère. Il a rappelé, à ce propos, « la décision d’autoriser les agriculteurs à vendre leurs produits directement aux consommateurs ». De même qu’il a invité les directeurs du commerce à « appliquer les procédures nécessaires à l’encontre des commerçants ne respectant pas les deux instructions relatives à l’affichage obligatoire des prix et l’exposition de marchandises hors des locaux commerciaux, avec l’obligation de présenter la facture aux agents de contrôle, a conclu le communiqué. (APS)