Il était 19 heures 43 minutes, ce samedi, lorsqu’un véhicule de marque Toyota Hilux, double cabine, dans lequel avaient pris place une famille de cinq personnes, a dérapé à cinq kilomètres au sud de Hassi Lefhel, en direction d’El Menéa.

Arrivés rapidement sur les lieux, les éléments du poste avancé de la Protection civile de Hassi Lefhel ont retiré de la carcasse du véhicule les corps inertes de deux hommes, âgés de 30 et 31 ans, qui ont rendu l’âme sur place et trois cinq blessés, deux femmes âgées de 28 et 30 ans et un homme, âgé de 31 ans. Les dépouilles des deux victimes ont été déposées à la morgue de la polyclinique de Hassi Lefhel, à 120 km au sud du chef-lieu de wilaya, Ghardaïa, où ont été admis les trois blessés qui ont été pris en charge au niveau des urgences médicochirurgicales. Une enquête a été ouverte par la brigade de gendarmerie de Hassi Lefhel pour déterminer les causes exactes de ce drame, sur ce tronçon maudit, entre Hassi Lefhel et El Menéa, à 270 km au sud de Ghardaïa, où, pour le seul mois écoulé de novembre, pas moins de douze décès ont été enregistrés. Qui arrêtera l’hécatombe ?