Le Club Horizon Talents d’Oran (CHTO), qui vient de réussir une qualification historique aux 16es de finale de Coupe d’Algérie de handball tout en dominant son groupe en championnat de Nationale 2, est en train de redonner ses lettres de noblesse au sport scolaire en Algérie, puisque c’est dans ce vivier qu’il puise ses effectifs. Ayant activé dans le secteur du sport scolaire par le passé, le président du CHTO, Sid-ahmed Djendara, a eu, en avril 2014, l’idée de fonder un club sportif amateur, composé essentiellement des jeunes talents de handball des différents établissements scolaires dans la wilaya d’Oran. «Le but était d’éviter la déperdition de ces talents qui avaient d’énormes potentialités, sauf qu’ils n’étaient pas structurés. Nous avons alors fondé un nouveau club de handball pour permettre à ces jeunes d’entrevoir une carrière dans cette discipline», a expliqué à l’APS le premier responsable du CHTO, détenteur d’un diplôme de conseiller en sport.

Tout pour une 4e accession de rang
L’expérience s’est avérée fructueuse, comme l’attestent les trois accessions de suite de cette jeune formation qui ambitionne aussi de réussir une quatrième montée de suite cette saison, cette fois-ci en Nationale 1, soit le deuxième palier, en attendant de frapper à la porte de l’élite. Le rêve peut bien devenir réalité, surtout que le parcours de ce club lors de la première partie de la saison était des plus encourageants. «Nous avons terminé la phase aller en tête de notre groupe avec 11 points, devançant de trois unités la formation d’Aïn Tédlès qui jouait la saison passée en Nationale 1 et qui ambitionne d’y faire son retour dès cette fin de saison», a encore dit le boss du CHTO. Faisant désormais de la montée au deuxième palier un objectif primordial, le CHTO, reconnaît son président, aura une mission délicate, étant donné qu’il devra, au cas où il terminerait dans l’une des deux premières places, passer d’abord avec succès les play-offs pour tenter de décrocher le titre du championnat de la région d’Oran, avant de lorgner le seul ticket de la montée en jouant un match barrage face au champion de la région de Saïda. Ce long parcours qui attend les jeunes Oranais n’est pourtant pas fait pour les dissuader, a assuré leur président, qui dit faire confiance à son groupe dirigé par l’ancien international Chamseddine Mazari, un ancien de la légendaire génération du handball oranais qui avait fait les beaux jours du MCO dans les années 1980.
Parallèlement à cet objectif, le CHTO, un club recelant différentes catégories aussi bien en garçons qu’en filles, reste fidèle à sa politique de formation et de prospection des jeunes talents en milieu scolaire.

« Un véritable réservoir »
C’est ce qui fait d’ailleurs sa force, s’est réjoui Sid-ahmed Djendara, auquel la Direction locale de la jeunesse et des sports (DJS) a confié la gestion de la salle omnisports Akid-Lotfi. «Nous restons persuadés que le sport scolaire demeure un véritable réservoir pour les différentes associations sportives s’il est bien exploité. La réussite de notre club en est la preuve,   il est temps de réhabiliter ce sport scolaire duquel sont sortis plusieurs champions algériens dans différentes disciplines», a conseillé le même responsable. Il faut dire que la réussite du CHTO n’a pas laissé indifférentes les autorités locales, à l’image de la DJS qui a revu cette année à la hausse la subvention allouée à cette formation. «Nous avons été récompensés pour notre accession, puisque cette année notre subvention est de l’ordre de 1,9 million DA. Certes, ce n’est pas encore suffisant pour le fonctionnement de toutes nos catégories, mais nous ne faisons pas la fine bouche», a poursuivi Djendara, rappelant au passage que son club avait démarré en 2014 avec un budget de 400.000 DA seulement, mais cela ne l’a pas empêché de gravir les échelons.

«Conditions plus ou moins acceptables»
Concernant l’outil de travail, devenu un véritable obstacle pour les clubs oranais, notamment depuis la fermeture du palais des sports Hammou-Boutlilis pour travaux de rénovation, le président du CHTO s’est dit «relativement satisfait» des créneaux dont bénéficie son club au niveau de la salle Akid-Lotfi, au nombre de quatre séances par semaine.
«On arrive aussi à nous débrouiller pour permettre à toutes nos équipes de s’entraîner dans des conditions plus ou moins acceptables», a-t-il fait savoir. Le CHTO a, en outre, encore gagné en confiance en éliminant en 32es de finale de la Coupe d’Algérie, le week-end passé, une équipe de Nationale 1, à savoir le club de N’gaous (29-28), un exploit qui l’encourage aussi à tout tenter pour créer la surprise dans la compétition, où il affrontera au prochain tour le HBC Tlemcen, selon son patron, qui rappelle toutefois que l’objectif premier demeure l’accession en fin de saison.n