Au milieu des matchs de l’équipe nationale de novembre et le début de la Coupe du Monde 2022, l’information est passée au second plan. Karima Taleb sera, bel et bien, la présidente de la Fédération algérienne de handball (FAHB) pour la suite du mandat olympique. Même si la Fédération internationale de la discipline (IHF) avait décidé de refaire l’élection car les statuts de la FAHB n’étaient pas conformes, l’Assemblée générale a renouvelé sa confiance en madame Taleb. Cette dernière aura la lourde tâche d’aider le « sport à Sept » à se relever.

Par Mohamed Touileb
Cette fois, le handball Dz pourra repartir sur de nouvelles bases avec une présidente qui chapeautera l’instance pour la première fois de l’histoire. L’élue est consciente des écueils qui existent pour aider la petite balle à rebondir. Mais, pour une fois, on a pu ressentir une certaine stabilité au sein de la famille handballistique.

Justifier la confiance de l’AG
En témoigne ce vote qui n’a pas franchement changé en termes de finalité. Elue le 12 octobre dernier avec 67 voix contre 20 pour son adversaire Bouzid Abdelmadjid, Taleb a, de nouveau, en les faveurs de la majorité face au même rival. Même si le scrutin, qui s’est déroulé sous la supervision du représentant de l’IHF (le Tunisien Mouad Benzeya) et 113 membres des 133 de l’AG, était un peu plus serré cette fois (65 contre 44). En tout cas, la l’ex-présidente du CF Boumerdès pense que « les membres de l’assemblée générale ont confirmé une nouvelle fois leur soutien à ma candidature. Je n’avais aucun doute sur la position des personnes qui m’ont donné leur confiance lors de l’AG élective du 12 octobre dernier. Maintenant, c’est à moi de leur prouver que je suis à la hauteur de la confiance placée en ma modeste personne », a-t-elle réagi.

La perf’ des dames à la CAN-2022 en mauvais indicateur
Cette réussite individuelle vient contraster avec le récent parcours peu glorieux de l’équipe nationale féminine lors du Championnat d’Afrique qui s’est déroulé à Dakar (Sénégal) du 9 au 19 novembre écoulés. Les «Vertes» ont été sorties dès le premier tour et ont dû se contenter de la 10e place sur 13 dans le tournoi remporté pour la quatrième fois de suite par l’Angola. Par ailleurs, on notera que l’EN messieurs sera engagé dans le prochain Championnat du Monde qu’organiseront conjointement la Pologne et la Suède du 11 au 29 janvier prochains. Pour celle qui succède à Habib Labane, ex-patron de la FAHB évincé pour une gestion opaque qui lui a valu 5 ans de prison ferme, « vit une situation très difficile, qui exige de la famille de cette discipline des mesures d’urgence ». En plus de la nécessité de « démarrer le championnat national, lancement de la discipline au niveau des ligues ainsi que la Coupe d’Algérie », il faudra mettre en place le plan de préparation des camarades de Messaoud Berkous pour le Mondial. n