Le MB Sig a réalisé une accession historique en division d’Excellence de handball (hommes), créant la surprise lors des Play-offs clôturés le week-end dernier à Béjaïa.

Cette accession, la première dans l’histoire de la petite balle dans la wilaya de Mascara, a été fêtée comme il se doit à Sig, où la population de la ville a réservé un accueil royal à la délégation du club à son retour, dimanche. Cet accueil a constitué une agréable surprise pour les joueurs et les membres du staff technique et administratif, comme souligné, dans une déclaration à l’APS, par le président du MBS, Benziane Maatallah. « Ca reste des moments historiques dans l’histoire du mouvement sportif à Sig. Franchement, nous ne nous attendions pas du tout à un tel accueil de la part des habitants de la ville et des autorités locales. C’est un signe d’encouragement supplémentaire pour nous qui doit nous pousser à tout faire pour procurer encore de la joie à l’avenir à notre population», s’est félicité le premier responsable du club. Il faut dire que, de l’avis même de ce dirigeant, personne ne donnait chère de la peau de la formation de l’Ouest du pays en début de saison, d’autant plus que cette équipe a raté son départ en championnat de Nationale 1 (Gr. Ouest), en concédant d’entrée deux défaites. Cette mauvaise entrée en lice en championnat a poussé la direction du club à opérer un changement à la tête du staff technique en se passant des services de l’entraineur en chef qui a cédé sa place à son adjoint Boumediene Menaouer. «Ce changement a donné ses fruits puisque depuis, le club a enclenché une dynamique de bons résultats lui ayant permis de rattraper le retard qu’il accusait par rapport au leader du groupe, le CHT Oran avec lequel on a partagé la première place à l’issue du championnat, mais notre meilleur goal-average nous a permis de nous qualifier aux Play-offs», a expliqué le boss du MBS. Selon le même responsable, le fait que son équipe ait abordé les Play-offs dans la peau d’un outsider, a arrangé les affaires de ses poulains qui en ont profité pour créer la surprise. A présent que l’exploit a été réalisé, le président Benziane Maatallah espère surtout plus d’égard de la part des autorités locales, la saison prochaine, indiquant n’avoir, jusque-là, bénéficié d’aucun apport financier de leur part. «Cependant, je reste confiant quant à leurs promesses. Ce sont ces promesses qui m’ont personnellement poussé à aller jusqu’au bout, en assurant la bonne marche du club de mon propre argent», a-t-il encore ajouté. Il en a aussi profité pour rendre hommage aux joueurs, aux membres du staff technique ainsi qu’à ses assistants au niveau de la direction du club, «en particulier, le secrétaire général, Lahbib Khiati et le trésorier Izara Cheklal». Réputée pour être une ville ayant des traditions en handball, Sig, qui vient de bénéficier d’une salle omnisports relevant du nouveau complexe sportif, a tous les atouts pour devenir un pôle du développement du sport dans l’Ouest du pays, a encore estimé le président du MBS. A ce propos, il a mis en valeur l’organisation au nouveau stade de Sig (20.000 places) d’une partie des rencontres du tournoi de football des Jeux méditerranéens prévus à Oran à partir du 25 juin en cours.
(APS)