Les souscripteurs du programme de logements location-vente, au titre des programmes 2001 et 2002 (AADL1), encore dans l’expectative, après de nombreuses promesses de se voir livrer leur logement depuis 2014, vont-ils enfin connaître un épilogue à leur situation ? Cela pourrait être le cas suite à l’annonce du ministre de l’Habitat, de l’Urbanisme et de la Ville, Kamel Beldjoud, qui a déclaré, hier devant la presse, qu’à la date du 30 septembre prochain le dossier AADL1 sera définitivement clos. Et pour être plus convaincant, le ministre du secteur a indiqué que «la première opération du genre se déroulera dans les prochains jours et sera poursuivie par d’autres, car nous disposons d’un parc de 200 000 logements de différentes formules prêts à être livrés et, de surcroît, avec toutes les infrastructures d’accompagnement indispensable aux nouvelles zones d’habitation». Ce dernier, qui était accompagné du ministre des Ressources en eau, Ali Hamam, a en outre assuré que tous les logements des nouveaux pôles urbains seront alimentés en eau, en électricité et en gaz de ville. «Il n’est plus question de livrer des logements sans qu’ils soient raccordés aux différents réseaux», a lâché Kamel Beldjoud. Sur la nécessité absolue de livrer des logements alimentés en eau, ce dernier a fait savoir qu’«une réunion de coordination s’est tenue aujourd’hui entre les deux ministères, afin que tous les nouveaux pôles urbains soient dotés d’un réseau AEP opérationnel». De son côté, Ali Hamam a affirmé que ses services «se sont mobilisés pour assurer l’AEP des nouveaux pôles urbains en quantité suffisante et surtout en continu». Revenant sur les infrastructures d’accompagnement, le ministre de l’Habitat a tenu à faire savoir que ce sont 660 000 structures qui sont fonctionnelles, «un nombre jamais atteint ces dix dernières années». Interrogé sur le programme AADL 2, il dira que les livraisons ont débuté dans de nombreuses wilayas, assurant que le programme est doté d’une enveloppe financière suffisante pour mener à terme tous les projets lancés à ce jour. Un confrère a fait remarqué au ministre que de nombreux chantiers dans la wilaya de Boumerdès sont à l’abandon. Ce qu’a réfuté M. Kamel Beldjoud, soutenant qu’«aucun chantier n’est à l’abandon, mais plutôt à l’arrêt, pour des raisons que mes services vont tenter de déterminer».
Questionné par une consœur sur les coupures récurrentes de l’AEP au niveau de l’ouest de la capitale, le ministre du secteur s’est contenté de répondre : «Nous disposons d’un maillage important pour intervenir. En clair, faire basculer le surplus disponible à l’est de la capitale vers l’ouest. Mais ce que je peux assurer aux populations affectées par les coupures que la tension sera moindre que celles intervenues l’été dernier et cela grâce à une apport additionnel émanant des barrages de l’est et des volumes issus du dessalement». Le ministre de l’Habitat a annoncé la livraison d’un important lot de logements à la veille du 27e jour du Ramadhan (Leïlat El Quadr).