Pas moins de 15 058 habitations précaires sont recensées à travers 25 sites répartis dans 10 communes de la wilaya d’Oran, a-t-on appris de la direction de l’habitat. Le plus grand site d’habitat précaire est enregistré dans la commune de Hassi Bounif avec un total de 3 000 habitations

, Benfréha  (2 820), les communes de Bir El Djir et Arzew (2 000 chacune) et Sidi Chahmi (1 953). Ce recensement a également touché 655 habitations dans la commune d’Aïn Turck, 400 à El Ancor, 180 à Bousfer et 150 maisons à Sidi Benyebka, a-t-on indiqué. La résorption de l’habitat précaire permettra la récupération d’un foncier de 150 hectares, soit une moyenne de 100 habitations par hectare. Pour éradiquer définitivement ce phénomène, la wilaya d’Oran nécessite l’inscription de  15 000 logements publics locatifs (LPL), ainsi qu’une autre opération de prise en charge des travaux d’aménagement et d’amélioration urbaine. Ce recensement ne concerne pas hai Sanawbar (ex-Planteurs) qui compte actuellement 20 000 habitations précaires contre 9 500 en 2007. Des travaux de construction de 15 548 LPL sont en cours dans la wilaya d’Oran. Inscrits durant la période de 2006 à 2013, ces logements sont destinés aux bénéficiaires de pré-affectations de hai Sanawber et à des demandeurs de logements