Dans une sortie médiatique, le directeur général de l’agence AADL Tarek Laribi a révélé que le dernier souscripteur du programme de 2001 aura les clés de son appartement le 26 janvier prochain, le reste du quota sera destiné aux souscripteurs au programme de 2013. Selon Laribi l’aide de l’État a permis le lancement de tous les chantiers, pas seulement à Oran mais à travers tout le territoire national. Une bonne nouvelle pour les 35 000 souscripteurs oranais, qui ont souvent affiché leur inquiétude vis-à-vis de la lenteur des travaux et surtout l’insuffisance du nombre de logements par rapport à celui des souscripteurs. Le ministre de l’Habitat, de l’Urbanisme et de la Ville, Abdelmadjid Tebboune, avait affirmé que vers la fin janvier en cours, plusieurs projets de logements seront distribués dans la wilaya d’Oran, englobant essentiellement 2 500 unités de type location-vente, au profit des souscripteurs au programme 2001-2002, outre 2 000 autres unités de type LPP (logement promotionnel public). L’AADL a ouvert son site Internet, le 26 décembre dernier, au profit de 129 000 souscripteurs inscrits au programme de 2013, pour procéder au choix du site. A une question sur l’examen des recours relatifs aux logements de type location-vente de l’AADL, M. Tebboune a rappelé que cette opération était toujours en cours, soulignant qu’aucun dossier n’a été négligé. «Aucun citoyen ne sera lésé, ni privé de son droit», a-t-il estimé. Ajoutant que «la lenteur enregistrée dans l’examen des recours vaut mieux que la précipitation, car il s’agit là de la crédibilité de l’opération». Le contrôle rigoureux des dossiers des souscripteurs «n’est pas une mesure répressive mais plutôt une nécessité dictée par le principe d’équité dans la distribution de logements», a-t-il soutenu. Dans une déclaration à la presse en marge de cette session, le ministre a rassuré tous les souscripteurs au programme AADL-2013 que les quotas de logements ajoutés dernièrement, au nombre de 120 000 unités, permettraient de combler le manque enregistré dans différentes wilayas. «Le financement est disponible et les projets seront lancés, une fois les assiettes foncières affectées», a affirmé M. Tebboune. A Oran
7 000 souscripteurs du programme AADL 2 (2013) sont concernés par l’opération du choix des sites de leurs logements. Notons que ce nombre de souscripteurs sera scindé entre les sites d’Aïn El Beïda et Es-Sénia, là où 9 000 logements sont en cours de réalisation, alors que les travaux de 6 000 autres ont été récemment lancés. Ce qui porte le nombre de logements en cours de réalisation, selon notre interlocuteur, à 15 000. Pour rappel, le programme d’AADL à Oran a enregistrée un véritable bond ces derniers mois, grâce à un suivi rigoureux de la part du wali d’Oran et les visites répétitives du Directeur général de l’Agence, ce qui a permis le lancement des travaux de 6 000 logements. Auparavant, le wali d’Oran Abdelghani Zaâlane avait annoncé que le projet de réalisation de 6 000 logements location-vente (AADL) a été lancé au pôle urbain de Misserghine à l’ouest de la wilaya, en marge de la tenue de la dernière session de l’APW.
Ce lot s’inscrit dans le cadre du programme de 15 000 logements de location-vente en cours de réalisation à Oran, a souligné le wali lors des travaux de la 4e session ordinaire de l’Assemblée populaire de wilaya (APW).
J. M.