120 000 logements additionnels répartis sur 38 wilayas, dont a bénéficié récemment le programme location-vente AADL, ont obtenu les financements nécessaires pour leur réalisation, selon ce qu’a indiqué hier un communiqué du ministère de l’Habitat, de l’Urbanisme et de la Ville, établissant la liste des wilayas concernées (voir encadré).

Ces nouveaux quotas de logements, décidés dans le but de combler les déficits enregistrés dans plusieurs wilayas au regard du nombre de souscripteurs de la formule location-vente, couvriront les demandes des souscripteurs de 2001-2002 (AADL1) et ceux de 2013 (AADL2), qui sont, au total, au nombre de 508 665. L’annonce en a été faite une première fois, jeudi dernier, par le Premier ministre Sellal, qui avait fait part du financement additionnel de 120 000 logements supplémentaires, faisant augmenter le nombre d’appartements prévus dans le budget au programme de 2013 à 470 000 unités. De son côté, le ministre de l’Habitat, de l’Urbanisme et de la Ville, Abdelmadjid Tebboune, dans des déclarations faites à la presse en marge d’une visite d’inspection du projet de la grande mosquée d’Alger samedi dernier, a précisé que le programme location-vente, de 150 000 unités initialement, a été progressivement élargi à la réalisation de 80 000 unités en 2013, à 80 000 autres en 2015 et à 40 000 unités en 2016 auxquelles s’ajoutent 120 000 nouvelles unités. Il attribue cette augmentation du volume des logements construits à « la détermination des autorités à poursuivre le programme de logements qui ne sera pas suspendu quelle que soit la conjoncture », a assuré le ministre. L’Agence nationale d’amélioration et de développement du logement (AADL) devrait achever la distribution des logements aux souscripteurs des programmes 2001 et 2002 (AADL 1) en mars prochain, date à laquelle elle entamera ensuite les opérations de distribution des logements aux souscripteurs au programme 2013 (AADL 2). Pour la seule wilaya d’Alger, les premières opérations de distribution des logements AADL 2 devraient intervenir avant la fin du premier semestre 2017. D’autre part, le ministre de l’Habitat s’est également exprimé sur les retards accusés dans certaines wilayas du pays à l’instar de Béjaïa, Bouira et Boumerdès, qu’il a imputés à des problèmes objectifs liés essentiellement au foncier. « A Béjaïa, à titre d’exemple, nous avons délocalisé les sites destinés aux projets AADL plusieurs fois, ce qui a retardé les travaux de plusieurs mois », a-t-il expliqué, profitant de l’occasion pour présenter « ses excuses officielles à tous les souscripteurs des wilayas concernées », assurant que cette situation reste « exceptionnelle eu égard à l’avancement des travaux dans l’ensemble des régions du pays ». Actualité oblige, M. Tebboune a jugé nécessaire de mettre en garde contre les « tentatives de désinformation que mènent certaines parties qui veulent exploiter le dossier du logement pour semer l’anarchie », exprimant son indignation quant aux propos faisant état de l’arrêt des projets en raison des difficultés financières que traverse le pays. « Il est vrai que nous ne vivons pas dans un paradis, mais il est grave et inacceptable de dire que la situation actuelle est un enfer », a-t-il déclaré, ajoutant que « malgré le recul des recettes du pays, la croissance continue, en témoignent les projets d’habitat et les postes de travail». Dans la foulée de ses déclarations, M. Tebboune a révélé que des attaques informatiques contre le site Internet dédié au choix des sites pour les souscripteurs AADL2 ont été « mises en échec », une campagne de cyberattaques destinée, selon lui, à « semer le doute chez le citoyen quant à notre crédibilité à remplir nos engagements ». A la question sur l’identité des parties qui sont derrière ces campagnes, le ministre a répliqué que « ces complots sont ourdis dans de grands laboratoires par des personnes qui ont l’art de manipuler les sentiments », affirmant qu’il avait une totale confiance en « la maturité des Algériens » pour barrer la route à ces velléités. 

– Chlef:4000 logements supplémentaires

– Laghouat:700 logements supplémentaires

– Oum el Bouaghi:700 logements supplémentaires

– Batna:6000 logements supplémentaires

– Biskra:1000 logements supplémentaires

– Béjaïa:6000 logements supplémentaires

– Bouira:5000 logements supplémentaires

– Blida:9000 logements supplémentaires
– Tebessa:1600 logements supplémentaires

– Tlemcen:2300 logements supplémentaires

– Tiaret:3500 logements supplémentaires

– Tizi Ouzou:8000 logements supplémentaires

– Djelfa:1550 logements supplémentaires

– Jijel:3500 logements supplémentaires

– Sétif:7000 logements supplémentaires

– Saïda:702 logements supplémentaires

– Sidi Bel Abbès:3000 logements supplémentaires

– Guelma:5000 logements supplémentaires

– Annaba:5600 logements supplémentaires
– Constantine: 4000 logements supplémentaires

– Médéa:4000 logements supplémentaires

– Mostaghanem:3000 logements supplémentaires

– M’Sila:1200 logements supplémentaires

– Mascara:3000 logements supplémentaires

– Ouargla:850 logements supplémentaires

– Oran:13000 logements supplémentaires
– Bordj Bou Arreridj:1500 logements supplémentaires

– Boumerdes:1500 logements supplémentaires

– Tarf:1400 logements supplémentaires

– Tissemssilt:1500 logements supplémentaires

– Souk Ahras:2000 logements supplémentaires

– Tipasa:5000 logements supplémentaires
– Ain Defla:450 logements supplémentaires
– Mila:2000 logements supplémentaires

– Aïn Témouchent:1600 logements supplémentaires

– Ghardaïa:42 logements supplémentaires – Relizane:800 logements supplémentaires