Agissant sur information qu’un récidiviste notoire, dans le domaine du trafic et la commercialisation de kif traité et de psychotropes, se trouvait dans un café en ville, où il s’adonnait à la vente de petites quantités de ces substances hallucinogènes en toute discrétion, une patrouille de la police judiciaire de la Sûreté de daïra de Guerrara, à 120 km au nord-est de Ghardaïa, s’est rendue sur place .

L’information était fiable et l’individu, aux antécédents judiciaires multiples, dans le domaine du trafic de drogue et de psychotropes, y était effectivement.
En procédant à la fouille corporelle du suspect, les policiers découvrirent   une petite quantité de kif traité de l’ordre de 24 grammes.
Munis d’un mandat de perquisition délivré par le procureur de la République près le tribunal de Ghardaïa, ils procédèrent à la fouille de son domicile où ils découvrirent 400 grammes de kif traité et 70 comprimés de psychotropes    ainsi que toute une panoplie d’outils pour découper la drogue en plaquettes de diverses dimensions. Présenté devant le procureur de la République près le tribunal de Ghardaïa, il a été jugé dans le cadre de la procédure d’urgence et condamné à 10 ans de prison ferme pour détention et commercialisation de drogue et de psychotropes. Il a été écroué à la prison de Châabet Ennichène de Ghardaïa.