Pas moins de 35,5 tonnes de poissons d’eau douce ont été produites au cours du premier trimestre de l’année en cours par les structures aquatiques de trois wilayas de l’est du pays, dépendant de la Direction de la pêche et des ressources halieutiques (DPRH)

de la wilaya de Guelma, a-t-on appris des responsables de ce secteur. Dans une déclaration à l’APS, le chargé de la communication et de l’information au sein de cette direction, Badreddine Bouida, a précisé que « la production du premier trimestre a quadruplé comparée à celle de la même période de l’année 2017, où 9,5 tonnes de poissions d’eau douce ont été produites ». Cette production a été réalisée dans les structures aquatiques des barrages des communes de Bou Hamdane, appelé Hammam Debegh (Guelma), d’Aïn Dalia, dans la wilaya de Souk Ahras, et de Babar, relevant de la région de Khenchela, a précisé le même responsable. Il rappelle que les wilayas de Tébessa et d’Oum El-Bouaghi, dépendant de la même direction, ne disposent pas de structures et équipements et matériels de production. Le même responsable a indiqué que la production du poisson d’eau douce «ira crescendo» et «consolidera le développement de l’activité de pêche continentale dans la région est du pays», soulignant que l’année dernière a vu la production d’un total de 107 tonnes de poissons contre 40 tonnes en 2016. La disponibilité de ce genre de production en quantités suffisantes dans ces barrages est due aux opérations d’ensemencent effectuées annuellement par les services de cette direction, a fait savoir la même source, notant que les quantités de poissons ensemencées durant les années précédentes dans les dites structures ont dépassé 5 millions d’unités de poissons. L’opération d’ensemencement réalisée, au titre de l’exercice 2017, a ciblé également le barrage de Sefsaf El Ouesra, relevant de la wilaya de Tébessa, a-t-on signalé à la DPRH.