Un «coup de théâtre» inattendu et surprenant s’est produit, lors de l’installation officielle du nouveau président de l’APW issu des élections du 23 novembre 2017, présidée par Mme le wali de Guelma, en présence du conseil de sécurité de wilaya, des parlementaires, de l’Exécutif de wilaya, des 34 présidents des APC fraîchement

élus, d’un riche parterre d’invités et du collectif de la presse locale et dont l’auteur de ce scénario insolite n’est autre que le FLN qui a fait alliance avec le PLJ, ce qui a permis l’élection de Belkhier Brahmia au poste de président de l’APW, crédité de 25 voix contre 14 pour le candidat du RND, dans ses fonctions de nouveau président de l’APW. Ayant signé son procès-verbal d’installation, ce dernier, dès sa prise de parole, a été bruyamment interrompu par un vacarme orchestré par le groupe des élus du RND et de leur député et coordinateur de wilaya du parti, Hacène Bounefla. Les protestataires, tambourinant sur les pupitres, exhibant des affiches hostiles à Brahmia Belkheir, ont manifesté leur hostilité et leur rejet de ce P/APW qu’ils ont qualifié de renégat ! Dès l’entame de ce boucan, le wali a quitté la salle, imitée par les autorités civiles et militaires de la wilaya. Pour rappel, les élections du 23 novembre dernier ont été remportées par le RND (13 sièges), le FLN (10), le PLJ (7), le MPA (5) et TAJ (4). D’aucuns estimaient que la présidence de l’APW devait échoir à la formation politique d’Ahmed Ouyahia lors de la réunion tenue à huis clos le lundi 4 décembre au siège de la wilaya en présence du wali. Coup de théâtre, Yazid Kouarta, candidat du RND, n’a été crédité que de 14 voix alors que son rival, Brahmia Belkheir, candidat du PLJ, fort de l’alliance du FLN, du MPA et de TAJ, a recueilli 25 voix ! Ce verdict inédit a sonné le glas du RND détrôné de la présidence de l’APW qu’il a toujours détenue. Dans la cour du siège de la wilaya, Hacène Bounefla, encadré des élus du RND, a déclaré aux médias que le PLJ a failli à sa promesse d’alliance qui devait permettre l’élection de Yazid Kouarta au poste de président de l’APW. Il a déversé sa colère sur Brahmia Belkheir qui leur aurait faussé compagnie pour des raisons obscures et en conséquence il rejette son élection. Approché, ce dernier dément catégoriquement son alliance avec le RND et précise que les responsables des formations politiques concernées à l’échelle nationale avaient donné des instructions précises pour barrer la route au RND et permettre son élection au perchoir de l’APW de Guelma. n