Le tribunal de Guelma a prononcé une peine de 5 ans de prison ferme à l’encontre de l’ancien directeur de la santé, qui se trouve en détention provisoire, ainsi que du responsable d’une société de matériel médical, en sus de des peines entre 2 ans ferme et la relaxe pour des cadres de cette même direction, poursuivis dans une affaire de conclusion de marchés douteux.
Le jugement prononcé par la juge de la section pénale du même tribunal intervient après l’audience du 10 février des accusés au nombre de 25, a-t-on indiqué, précisant que l’ancien directeur de la santé, en prison depuis juillet 2019, a été condamné pour «abus de fonction, dilapidation de l’argent public et octroi d’indus avantages dans le domaine des marchés publics».
Quant au gérant d’une entreprise privée de vente de matériel médical située à Annaba et qui se trouvait également en détention provisoire a comparu pour «conclusion de marché avec un établissement public pour modifier la qualité des produits».
D’autres peines allant de 2 ans de prison ferme et des amendes de 200.000 DA ont été prononcées à l’encontre des membres du comité des marchés au nombre de 6 pour «abus de fonction et participation à la dilapidation de l’argent public», alors que les autres accusés ont été acquittés dont 2 directeurs d’établissements hospitaliers, des médecins et des pharmaciens du secteur.
La genèse de l’affaire remonte, selon l’arrêt de renvoi à la mi 2017 suite à des informations parvenues aux services de la Sûreté de wilaya faisant état d’une suspicion dans l’utilisation de la fonction et l’octroi d’indus avantages dans le domaine des marchés publics en violation du cahier des charges par l’ancien directeur de wilaya de la santé de Guelma.
Des employés ont tenu juste après le verdict un sit-in devant le siège de la direction du secteur contestant les peines prononcées qu’ils ont considérées comme étant «sévères» notamment concernant certains «cadres». n