Dix-sept (17) hectares de végétations forestières représentant des herbes sèches, de broussailles et de maquis, en plus d’oliviers et de ruches, sont partis en fumée durant les dernières 24 heures, dans trois incendies déclarées à Guelma, a appris l’APS samedi auprès de la protection civile (PC). Les sapeurs pompiers ont pu circonscrire les feux aux environs de 20 h 00 de la nuit de vendredi dans la zone d’El Metouiya située entre les communes de Belkhir et de Ain Laârbi, a précisé la cellule de l’information et de la communication de ce corps constitué, soulignant que cet incendie a causé la destruction de cinq (5) hectares de maquis et de broussailles. Les services de la protection civile sont encore sur le site se trouvant à environ 25 km au Sud du chef- lieu de wilaya, pour empêcher le feu de reprendre, a-t-on fait savoir. Rappelons que l’opération d’extinction de l’incendie a été effectuée par l’unité principale de la protection civile avec la coordination de l’unité secondaire de la daïra de Ain Mekhlouf et la colonne mobile de lutte contre les incendies de forêts sans oublier la présence des services de la conservation des forêts. Un autre incendie s’est déclaré à la mechta de Ain Ghorab dans la commune de Oued Zenati vers 20 h30 vendredi soir, ou une surface de dix (10) hectares d’herbes sèches a été détruite, a-t-on révélé, précisant que cet incendie a été circonscrit suite à l’intervention des éléments de l’unité secondaire de la protection civile de cette collectivité locale qui a mobilisé deux (2) camions anti-incendie. Durant la même période, l’unité du secteur de la protection civile de Hessainiya, appuyée par l’unité secondaire de Hamam Debagh, est également intervenue, afin d’éteindre un incendie qui s’est déclenché dans la région de Ain El Ghoul, relevant de la commune de Selaoua Announa, située à environ 30 km du côté Ouest du chef- lieu de wilaya, a ajouté la même source. Deux (2) hectares de moissons et d’herbes sèches, vingt (20) oliviers et cinq (5) ruches, ont été détruits lors de cet incendie, a-t-on conclu. <