En Angleterre, il y a un coup de gueule qui ne passe pas inaperçu c’est celui de Pep Guardiola ! Le coach de Manchester City a pesté contre l’UEFA car il estime que «les calendriers sont trop chargés» et il n’a pas mâché ses mots : «ils essaient de tuer nos joueurs» reprendait le Daily Mirror hier sur sa Une. «Guardiola accuse l’UEFA et la FIFA d’avoir poussé les stars à bout en leur imposant un calendrier trop chargé», insiste le tabloïd.
«Je fais tourner parce qu’il n’est pas possible de jouer tous les jours. Ce sont des êtres humains, pas des machines. Aucun joueur ne peut jouer autant et être prêt mentalement à chaque match. Donc, je les fais tourner. J’ai une confiance aveugle en mes joueurs», a-t-il déclaré en conférence de presse. Le Daily Express va plus loin et titre que les instances «sont en train de tuer les stars», avec tous ces matches à répétition. Le quotidien souligne que Guardiola lance un sacré message aux dirigeants du football européen «à propos de l’encombrement du calendrier.» Pas sûr pour autant qu’il soit entendu déplore le journal…
La Liga est relancée !
En Espagne, dimanche soir avait lieu un choc de Liga entre le FC Séville et l’Atlético de Madrid. Et ce sont les Sévillans qui l’ont emporté 1-0 grâce à un but d’Acuña. Un succès précieux qui s’affiche en Une de l’Estadio Deportivo hier matin qui ne boude pas son plaisir : «Dominer et renverser le puissant leader», s’emporte le journal ! Car oui, cette défaite des Colchoneros peut sans doute relancer la course au titre en Liga. Séville est 4e et a conforté sa place pour la prochaine Ligue des champions avec 12 points d’avance sur le Betis.
Mais cette défaite de l’Atlético risque de laisser des traces et surtout comme le rapporte AS, c’est «chaud devant» pour la Liga désormais ! De son côté, Mundo Deportivo s’enflamme et se rend bien compte qu’il y a une «grande occasion pour le FC Barcelone» de revenir à un point du leader si victoire il y avait hier soir à l’heure où nous mettions sous presse contre Valladolid. «La Liga est à portée de main», résume le quotidien catalan. Le Real Madrid, lui, reste en embuscade à 3 points. Le Classico de samedi prochain risque d’être déterminant pour la suite de la saison…