Le match dans le match de City – Real a tourné en faveur de Pep Guardiola. Ses Cityzens ont éliminé la formation de Zinedine Zidane vendredi à l’Etihad Stadium (2-1, 4-2 au cumulé). Mais entre les deux hommes, le respect a vite repris le dessus sur l’adversité. Guardiola et Zidane ont été vus après le coup de sifflet final discuter au bord de la pelouse, très simplement.
Ils ont refait le match. Entre Zinedine Zidane et Pep Guardiola, le respect est de rigueur. Les deux hommes s’apprécient et ne tarissent jamais d’éloges l’un sur l’autre. Alors quand l’occasion leur a été donnée de pouvoir échanger quelques mots, les deux hommes ne se sont pas faits prier. Quelques minutes après la victoire et la qualification de Manchester City sur le Real Madrid, deux des plus grands techniciens de la planète football ont simplement discuté, sourire aux lèvres.
Le Real venait pourtant d’être sorti dès les huitièmes de finale de « sa » compétition, la Ligue des champions. Depuis ses débuts sur le banc madrilène, jamais Zidane n’avait été sorti de la C1. Mais la passion a semble-t-il été plus forte entre les deux hommes, à l’image de leur poignée de main chaleureuse au moment de continuer le file de leur soirée. « Je voulais le féliciter pour le titre en Liga et savoir comment allait sa famille, ce n’était rien de spécial, a expliqué Guardiola au micro des médias espagnols. J’espère qu’un jour nous pourrons dîner ensemble et discuter.»
Entre l’ancien tacticien du Barça et l’homme-fort du Real, la situation tient presque du comble. L’image fait pourtant plaisir à voir, dans un football qui oublie parfois sa simplicité, et laisse fantasmer d’un échange technique entre les deux hommes.